Proximus envisage 15.000 points de recharge pour véhicules électriques d’ici 2028

Le fournisseur de services numériques Proximus ambitionne de jouer un rôle majeur dans l'accélération de l'électrification du parc automobile belge et envisage, dans un modèle de partenariat, de fournir au moins 15.000 points de recharge supplémentaires pour véhicules électriques à l'horizon 2028, a-t-il annoncé vendredi par communiqué.

Proximus et recharge électrique
Borne de recharge brandée Proximus © Belga Image

Après la création d’une première borne de recharge à Malines fin 2021, Proximus ambitionne de développer cette activité à grande échelle et ainsi de fournir plusieurs milliers de nouveaux points de recharge sur le domaine public, en Flandre d’abord puis dans le reste du pays au cours des cinq prochaines années.

La cartographie des armoires télécom qui remplissent les conditions requises est en cours de réalisation. À Malines, le projet consistait à raccorder des bornes de recharge pour véhicules électriques aux armoires télécoms de Proximus. L’entreprise envisage par ailleurs d’installer des bornes de recharge sur les domaines semi-publics et dans des entreprises, notamment sur les parkings.

Le service pourrait aussi être proposé aux hôpitaux, aux clubs sportifs, aux centres culturels¿ Le tout pour alimenter plusieurs milliers de véhicules supplémentaires en électricité verte. Proximus est en discussion avancée avec plusieurs partenaires potentiels à cet égard, l’idée étant de signer un accord d’ici la fin de l’été, a conclu l’opérateur télécom.

Sur le même sujet
Plus d'actualité