Un chargeur unique pour appareils numériques: qu’est-ce que ça change?

Smartphones, tablettes, consoles, appareils photos numériques, ordinateurs portables... L'Union européenne s'est mise d'accord pour que ces objets soient rechargés par un même port USB-C dès 2024.

Chargeur universel
©PHOTOPQR/L’ALSACE/Vanessa MEYER

Les 27 se sont mis d’accord pour que l’Europe soit rechargée par un seul et même câble USB-C. Dès 2024, smartphones, tablettes, consoles et appareils photos numériques pourront être rechargés de la même manière. Les ordinateurs portables suivront en 2026. Pour tous ces appareils vendus dans l’Union européenne, quelle que soit la marque, un chargeur unique. Elle est pas belle, la vie?

Fondamentalement, qu’est-ce que ça change? D’un point de vue technique, cela signifie une standardisation des technologies de chargement sans fil, actuellement en plein boum. C’est ce qui fait grincer des dents Apple, qui s’est montré très critique sur cette nouvelle législation, assurant qu’elle " imposera des pertes importantes aux fabricants, réduira le choix des consommateurs et générera des déchets électroniques " supplémentaires. Ce qui n’est pas du tout l’avis de la Commission européenne qui a bien précisé: " Disons-le clairement : si Apple veut commercialiser ses produits [en Europe], il faudra respecter nos règles ".

Economies, environnement et facilité

La Commission européenne estime en effet que le chargeur unique apportera des bienfaits pour le consommateur et l’environnement. Ainsi, nous ne serons plus obligés d’acheter le chargeur qui va avec tel smartphone, tel ordinateur, telle tablette. De quoi économiser 250 millions d’euros sur les 2,4 milliards d’euros (!) consacrés chaque année par les Européens aux seuls chargeurs. Une goutte dans l’océan, mais au rythme où vont les choses, " un peu moins " vaut mieux que " toujours plus ".

C’est la même logique qui prévaut sur l’environnement. On estime à 11.000 tonnes par an (!!) le poids des déchets de chargeurs non utilisés. Le chargeur unique permettra de réduire cela de près de 1.000 tonnes. Ce qui constitue toujours 10.000 tonnes de déchets l’année, mais, comme on dit, c’est toujours ça de gagné…

Et puis, surtout, fini de se prendre la tête quand, en vacances, sur une route au milieu de nulle part, le téléphone tombe à plat et qu’on a, évidemment, oublié notre chargeur: " Quelqu’un a un chargeur Samsung Galaxy 10? " " J’ai un Samsung, mais c’est l’ancien modèle… " " Arf, j’ai plus de jus, je suis perdu!… " Désormais, tous à la même enseigne pour mieux retrouver son chemin.

Sur le même sujet
Plus d'actualité