Les prix surévalués de l’énergie en cinq chiffres

Selon le Premier ministre, les prix de l'énergie ne reflètent pas la réalité du marché. Alors combien devrait-on payer?

prix de l'énergie
© Adobe Stock

460 €

La facture d’électricité moyenne d’un ménage belge en janvier 2022 pour une consommation de 3.500 kWh par an. Ce montant a doublé par rapport à janvier 2021, selon une étude PwC sortie mi-mai. C’est plus que chez nos voisins.

x 3

Le prix du gaz naturel a triplé en un an. La Belgique est le second pays européen où il est le plus onéreux, derrière les Pays-Bas.

300 milliards

En euros, l’aide de la Commission européenne pour affranchir l’UE du gaz et du pétrole russes d’ici 2030. Sauf que… 225 milliards sont octroyés sous la forme d’un prêt à 7 États. La Belgique ne devrait recevoir que 1,4 milliard.

4,4 milliards

En euros, le résultat net estimé par l’énergéticien français Engie pour l’année 2022. Ce montant était initialement de 3,3 milliards. L’inflation a fait bondir le chiffre d’affaires de l’entreprise.

2,017 €/litre

Le prix de l’essence maximum observé par le SPF Économie. Les marchés font actuellement du yo-yo. Cette volatilité crée de l’incertitude et fait grimper encore davantage les tarifs.

Le point final

Une autre explication à la surévaluation probable des prix réside dans le fait que l’on profite peu des investissements dans le renouvelable. Comment les tarifs pourraient-ils mieux suivre le marché? La réalisation d’achats groupés entre partenaires européens pourrait faire pression sur les prix et, peut-être, nous aider à les plafonner. “Si nous voyons que les marchés de l’énergie sont complètement irrationnels, nous ne devons pas payer trop tous les jours. Un pays ne peut le faire tout seul”, a expliqué le Premier ministre Alexander De Croo. Par ailleurs, la Fédération belge des entreprises électriques et gazières a demandé aux régulateurs de revoir leur méthodologie. Actuellement, ils mesurent des prix mensuels convertis en un décompte annuel artificiellement estimé. Agir de la sorte pourrait légèrement réduire la facture qui resterait néanmoins plus élevée que l’an dernier.

Sur le même sujet
Plus d'actualité