Voici combien de fois vos données sont vendues chaque jour

Des sociétés, dont Google et Microsoft, vendent vos données personnelles récoltées sur le Net des centaines de fois par jour aux annonceurs.

Voici combien de fois vos données sont vendues chaque jour
Attention à votre façon de surfer sur Internet. (@Belga Image)

Sur Internet, il est devenu quasi impossible de ne pas être espionné ou suivi par les géants du secteur, Google en tête. En effet, vos goûts, vos intérêts, ce que vous lisez, achetez ou même où vous vous trouvez géographiquement intéressent grandement les sociétés spécialisées dans la publicité.

Ces données sont d’ailleurs vendues constamment aux annonceurs. Cela s’appelle le Real Time Bidding (RTB), ce qui signifie enchères en temps réel.

Comment cela fonctionne?

Vous visitez un site sur votre smartphone et il contient une publicité. Dès que vous vous connectez à cette page, immédiatement, une société, Google très souvent, mais il y en a plein d’autres, met en vente tout ce qu’elle sait de vous, tout ce qu’elle a pu récolter grâce à votre utilisation d’Internet, vos likes, vos réseaux sociaux, aux cookies et autres trackers de votre ordinateur ou téléphone. Plus vous surfez et interagissez sur le net, plus ce profil de vous est précis.

En un très court instant, le temps que la page s’affiche voire moins, une société va acheter aux enchères vos informations afin de vous diffuser une publicité adéquate. Vêtements, voyages, nourriture pour chien… Cela dépend de vous. Tout cela se déroule ultra-rapidement et de manière automatique à l’aide d’algorithmes.

Comme l’indique le dernier rapport du Conseil irlandais pour les Libertés civiles (ICCL), une ONG, récemment mis en avant par Le Soir, les données de chaque Belge sont en moyenne vendues 288 fois par jour. C’est énorme, mais pas le pire. Pour un Américain, c’est 747 fois, tandis que la moyenne européenne est à 376 fois. En Allemagne, les données des internautes sont vendues environ une fois par minute lorsqu’ils sont en ligne…

Qui achète vos données?

On ne sait pas justement et c’est un problème que dénonce l’ICCL. Logiquement, surtout des annonceurs et boites de marketing. Mais pas que. Par exemple, Google vend les données des Européens à plus d’un millier de sociétés, dont certaines en Russie et en Chine. Et on ne sait pas ce qu’elles font avec ces informations, qui peuvent être parfois sensibles, privées ou tout simplement votre géolocalisation exacte…

Combien valent mes données?

Évidemment, ces sociétés spécialisées dans les RTB s’en mettent plein les poches grâce à vos informations. En 2019, ce marché pesait 23 milliards d’euros en Europe. Et en 2021, l’industrie mondiale du Real Time Bidding a généré plus de 117 milliards de dollars, rien que grâce à la récolte et revente de données privées.

Comment éviter de diffuser mes informations?

Pour éviter entièrement de laisser un peu de vous sur Internet, il ne faut pas l’utiliser tout court. Mais il est possible d’être vigilant. Notamment en n’acceptant pas les cookies ou en tout cas en lisant ce à quoi ils servent. Évitez également les interactions, comme les likes et les commentaires sur les réseaux sociaux. Enfin, soyez attentifs aux autorisations demandées par votre smartphone et les applications, notamment la géolocalisation ou l’accès à votre historique ou vos photos.

Sur le même sujet
Plus d'actualité