Bientôt des voitures solaires à prix accessible: la solution?

Lightyear, société flamande, compte proposer une voiture solaire d’ici 2025 pour environ 30.000€.

Bientôt des voitures solaires à prix accessible: la solution?
La Lightyear One. (@Lightyear)

Avec la hausse du coût des énergies et le besoin de plus de dépendance face au pétrole russe, la question des carburants automobiles est encore plus centrale désormais qu’elle ne l’était déjà à cause du réchauffement climatique.

Outre les transports en commun ou la mobilité douce, solutions de déplacement à l’impact environnemental limité, voire nul, les moteurs électriques semblent être la solution préconisée à l’avenir pour les situations qui nécessiteraient toujours l’utilisation de voitures, camionnettes ou camions.

Mais quid des autres alternatives ? Il y a bien l’hydrogène. De plus en plus de constructeurs se lancent dans cette aventure, mais le nombre de stations de recharges reste très faible, notamment parce qu’on n’installe pas ça aussi facilement qu’une borne électrique.

Désormais, certaines entreprises décident de miser sur les voitures solaires.

Comme Lightyear, société néerlandaise, dont le premier modèle, la Lightyear One, peut déjà être commandé, en Belgique notamment. Son capot, son toit et son coffre sont recouverts de panneaux solaires, afin d’alimenter une batterie de 60 kWh. Ils captent l’énergie à l’arrêt et même un peu en roulant aussi !

Prix exorbitant

Normalement, ce modèle devait coûter 150.000€. Rouler à l’énergie solaire était donc un véritable luxe. Et encore plus désormais, puisque le prix vient d’augmenter sérieusement, jusqu’à 250.000€ pour une voiture. Le prix d’une petite maison ou d’un appartement donc. "Avec la guerre en Ukraine, les prix de certains matériaux se sont envolés de manière folle", a expliqué Tom Selten, le vice-président de l’entreprise dans La Libre. "Nous avons choisi de développer davantage en interne, comme les panneaux solaires et composants électroniques, ou encore la technologie motorisée des roues ainsi que le système thermique. Ce qui a entraîné de nouveaux coûts plus élevés."

150 voitures avaient été commandées avant cette hausse de prix et seulement 1.000 seront produites. Mais Lightyear est réaliste et ne compte pas sur ce modèle hors de prix pour perdurer. "C’est une voiture réalisée pour ceux qui en ont les moyens", précise le vice-président.

En effet, l’objectif de la société hollandaise est de proposer au plus vite un modèle plus accessible. Leur objectif : une voiture solaire à 30.000€ d’ici 2025 au plus tard.

Mais alors qu’est-ce qui explique ces 220.000€ de différence ? Un plus grand volume de fabrication et des voitures moins luxueuses. "Nous pensons que cette Lightyear Two a un bel avenir devant elle, pour deux raisons. Elle sera, tout d’abord, vendue au même prix qu’une voiture électrique classique, mais avec davantage d’autonomie. Deuxièmement, beaucoup de gens n’auront toujours pas accès à leur propre chargeur électrique dans quelques années et seront dépendants des chargeurs publics pour leur voiture. Or notre voiture devra être rechargée cinq à sept fois moins souvent qu’un véhicule électrique classique", explique la firme.

À voir désormais si elle tiendra toutes ses promesses et trouvera son public, puisqu’à 30.000€, même si elle est plus accessible, la Lightyear Two ne s’adressa pas encore aux ménages modestes. Mais également si elle arrivera à gommer le défaut majeur des voitures électriques classiques: une fabrication à l’impact environnemental assez lourd.

Sur le même sujet
Plus d'actualité