Brussels Airport: encore un tiers des vols Ryanair annulés samedi

De nombreux vols Ryanair seront encore affectés ce samedi. Test-Achats rappelle pour sa part les droits des clients impactés.

Un avion Ryanair à Nuremberg
Un avion Ryanair à Nuremberg, le 12 avril 2022 @BelgaImage

Comme ce vendredi, environ un vol Ryanair sur trois à destination et en provenance de Brussels Airport sera annulé samedi en raison de la grève du personnel de cabine, confirme l’aéroport bruxellois. Au vu de ces perturbations, l’organisation de consommateurs Test Achats indique avoir reçu des plaintes de voyageurs dans l’impossibilité de demander une compensation à Ryanair pour leur voyage annulé à cause de la grève entamée vendredi. Elle demande à la compagnie irlandaise de respecter les droits des passagers en leur fournissant des informations précises et complètes, ainsi qu’en facilitant techniquement les demandes de remboursement et d’indemnisation.

Des perturbations à Zaventem et Charleroi

Samedi, une dizaine de vols Ryanair (cinq au départ et cinq à l’arrivée) seront annulés à l’aéroport de Zaventem, sur un total d’un peu plus de trente vols normalement programmés, a indiqué Ihsane Chioua Lekhli, porte-parole de Brussels Airport. Un tiers des vols Ryanair à destination et en provenance de Zaventem ont déjà été annulés ce vendredi, et quarante en partance de Charleroi.

Le personnel de cabine de Ryanair basé en Belgique a entamé vendredi une grève de trois jours après l’échec des négociations concernant la rédaction d’une nouvelle convention collective de travail (CCT). La compagnie a regretté une action "irresponsable".

Une jurisprudence qui protège les clients

Test Achats indique de son côté avoir reçu plusieurs témoignages affirmant que la communication de la compagnie irlandaise est incomplète et qu’il est presque impossible de demander une compensation. "Quand il y a des grèves de son propre personnel parce qu’il n’est pas satisfait des conditions de travail, ce sont des choses sur lesquelles Ryanair a le contrôle. Il ne s’agit pas d’un cas de force majeure comme c’est le cas pour les tempêtes de neige, le terrorisme ou les grèves des bagagistes. La jurisprudence a toujours été claire à ce sujet", clarifie l’organisation.

Le consommateur doit alors pouvoir choisir un autre vol ou le remboursement du billet, avec un droit à une indemnisation entre 250 et 600 euros en fonction de la distance, ajoute-t-elle. Test Achats a également ouvert un numéro gratuit (0800 29 510) pour aider les passagers à effectuer les démarches afin d’obtenir une indemnisation.

Sur le même sujet
Plus d'actualité