L’inflation record en cinq chiffres

La hausse de l’indice des prix à la consommation se poursuit. Mais le pic est peut-être encore loin.

inflation
© Unsplash

8,31 %

Ce taux complètement dingue est celui de la hausse du coût de la vie au mois de mars 2022. Il n’avait jamais été aussi haut depuis… 1983.

57,22 %

L’inflation de l’énergie en mars dernier. La hausse des prix du gaz et de l’électricité est la principale cause de l’explosion du coût de la vie.

6,2 %

Selon les estimations du Bureau du Plan, la croissance de l’indice des prix à la consommation pour l’ensemble de l’année 2022.

6 %

La hausse de l’indice santé, qui sert à calculer l’indexation automatique des salaires, pour 2022, selon le Bureau du Plan.

4 %

La hausse moyenne du prix d’un caddie en supermarché. La valeur de certains produits en particulier a explosé dont l’huile (+ 7 %) et les pâtes (+ 13 %). Ce ne serait qu’un avant-goût de ce qui nous attend ces prochaines semaines.

Le point final

Depuis la crise de 2008, les États européens se sont habitués à un taux d’inflation raisonnable et raisonné, gravitant autour des 2 %. Le Bureau fédéral du Plan garde cette référence comme objectif à atteindre dans ses perspectives économiques. L’inflation devrait revenir à ce seuil symbolique d’ici le milieu de l’année 2023. Des prévisions évidemment imparfaites. Plus imparfaites que d’ordinaire, même, à cause du sursaut occidental face à une problématique majeure: la dépendance aux marchés extérieurs. La durée de la guerre en Ukraine aura des impacts déterminants au même titre que l’évolution de nos relations avec divers partenaires géopolitiques tels que la Russie, bien entendu, mais également la Chine, le Brésil ou les Émirats arabes unis. Ces enjeux nous poussent à une conclusion au désavantage des consommateurs belges: un pouvoir d’achat en berne ces prochains mois, voire ces prochaines années. Ni les efforts du gouvernement – pas même le chèque énergie et la réduction d’accises sur l’essence – ni le surplus des économies réalisées pendant les deux ans de pandémie ne nous sauveront au-delà du court terme. Préparez-vous à vous serrer la ceinture…

Sur le même sujet
Plus d'actualité