Hausse des prix: voici les nouveaux tarifs de Voo et Proximus

Pour « s’adapter à l’accélération de l’inflation », les deux opérateurs vont augmenter certains de leurs tarifs. Voici à quoi les consommateurs doivent s’attendre dans les prochaines semaines.

Voo Proximus augmentation tarif consommation inflation television telephone
@BELGAIMAGE

Ce n’est traditionnellement pas à cette période de l’année que Voo ou Proximus procède à des adaptations de tarifs. Mais vu le contexte général d’inflation que nous connaissons depuis quelques mois, ces deux opérateurs ont choisi de suivre la tendance. L’opérateur de télécoms wallon Voo augmentera en effet 35 de ses offres tarifaires à partir du 1er avril.

Ces hausses de prix seront comprises en 1 et 2,50 euros par mois. L’abonnement à la télédistribution passera par exemple de 22 euros à 23,50 euros par mois, soit une augmentation de 18 euros par an. Pour les offres commercialisées depuis novembre 2019, l’augmentation sera de 1 à 2,50 euros. Elle sera comprise entre 55 centimes et 2 euros pour les offres antérieures.

Une révision des tarifs " inévitable "

Du côté de Proximus, une partie des tarifs avait déjà été rehaussée à la date du 1er janvier, avec avec notamment une hausse de 1,50 euro par mois pour les packs Familus/Tuttimus. Mais l’opérateur a décidé d’une nouvelle hausse, sur une autre partie de ses tarifs, le 1er mai prochain.

Les abonnements Flex et Epic en Belgique verront une augmentation de l’ordre de 3 à 4 € par selon les forfaits. Concernant les packs, la hausse concerne les abonnements Internet + TV et Internet + TV + Mobile, (de 59,99 €/mois à 63,99 €/mois et de 74,99 €/mois à 78,99 €/mois.

Cette révision des tarifs est rendue inévitable par l’inflation galopante de ces derniers mois, qui entraîne une forte augmentation des coûts, en particulier salariaux ainsi que des équipements technologiques (comme les décodeurs ou les modems). Cela dans une période durant laquelle Proximus investit fortement dans ses réseaux fixes et mobiles pour répondre à l’augmentation continue de la demande en bande passante ", a justifié Proximus.

À noter que Orange a augmenté ses tarifs à la mi-janvier ; pour Telenet, cela remonte à l’été 2021.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité