Le salaire minimum sera bientôt plus élevé que prévu

A partir du 1er avril, le salaire minimum augmentera plus que prévu. En raison de l'inflation, il sera de 100 euros plus élevé, pour atteindre 1806,16 euros bruts.

Le salaire minimum sera bientôt plus élevé que prévu
© Belga Image

A partir du 1er avril, le salaire minimum sera de 100 euros plus élevé que prévu à 1.800 euros. En effet, il sera de 1806,16 euros bruts à partir du 1er avril, indiquent mercredi les partenaires sociaux réunis au sein du Conseil national du travail (CNT).  En raison de l’inflation, ce montant est supérieur à ce que les syndicats et les employeurs avaient convenu l’an dernier. Il était question alors d’une augmentation le faisant passer à 1.700 euros par mois.

Cette augmentation est le résultat de l’accord social auquel les syndicats et les employeurs du Groupe des 10 ont abouti en juin dernier. Entre autres choses, ils s’étaient mis d’accord sur une augmentation du Revenu minimum mensuel moyen garanti (RMMMG). Dans une première phase, le salaire minimum doit augmenter de 76,28 euros bruts cette année, en avril, à 1.702 euros par mois. Mais, le montant sera plus élevé en raison des diverses indexations " puisque l’indice pivot a été dépassé trois fois depuis la date de signature de cet accord ".

Dans une convention collective de travail signée mercredi, le montant, y compris le complément d’augmentation, a été ajusté au 1er avril pour tenir compte de ces dépassements. " A titre d’exemple, le montant du revenu minimum mensuel moyen garanti est porté à 1.806,16 euros ", selon la CNT. L’indice des prix à la consommation de février a été pris en compte.

En 2021, les partenaires sociaux se sont mis d’accord sur une augmentation du salaire minimum en quatre phases. Dans deux phases ultérieures (avril 2024 et 2026), 35 euros bruts seront ajoutés à chaque fois. Une quatrième étape est prévue pour une augmentation du salaire minimum. Elle sera possible à partir d’avril 2028, à condition d’être en adéquation avec les pays voisins et sous réserve d’une éventuelle compensation pour les employeurs.

Sur le même sujet
Plus d'actualité