L’inflation en cinq chiffres

L’augmentation des prix a atteint des niveaux records ces dernières semaines. À quand l’accalmie?

inflation augmentation des prix
© Pexels

1983

Cela faisait près de quarante ans – depuis août 1983 – que la Belgique n’avait plus connu un tel taux d’inflation. En janvier, elle a augmenté de 5,71 % à 7,59 %.

1/4

Le prix des carburants a, lui, augmenté de 25 %.

2,58

L’indice des prix à la consommation a connu une hausse de 2,58 points, la plus importante depuis mars 1951.

153,7

Sans surprise, le prix du gaz naturel constitue l’explosion la plus intense, avec un bon de 153,7 %. Il est donc deux fois et demie plus cher qu’il y a un an.

7,12

L’indice santé, qui exclut du calcul l’essence, le diesel, le tabac et l’alcool, est également en hausse, de 7,12 %

Le point final

L’indigestion de pourcentages induite par les chiffres qui entourent l’inflation s’accompagne cette année de sueurs froides pour une grosse partie de la population. Car tout, ou presque, augmente. Le riz, le café, le pain, la viande, les céréales, le poisson, le beurre, l’huile d’olive… Des produits de consommation courante voient leurs prix subir une hausse comprise entre 2 et 6 %. Pour le thé, c’est + 25 %. Il y a bien quelques produits qui sont moins chers qu’il y a un an, comme les téléviseurs, les fruits de mer ou la téléphonie mobile, mais c’est une bien maigre consolation. La source de ces augmentations est simple et connue de tous: la crise sanitaire. Elle a déstabilisé le marché de l’énergie et a fait grimper le prix des transports. On le constate depuis plusieurs mois, c’est principalement ce marché de l’énergie qui tire les prix vers le haut. Mais on remarque aujourd’hui que les produits alimentaires aussi sont plus chers. Et cela ne devrait pas s’arranger dans les prochains mois, puisque le bureau d’études Nielsen prévoit une hausse de 3 à 5 % dans la distribution cette année.

Sur le même sujet
Plus d'actualité