Gand reconnue comme centre touristique pour ouvrir les commerces le dimanche

La commune se réjouit de la nouvelle mais pas tous les habitants, qui craignent des conséquences négatives.

Le Graslei dans le centre de Gand
Le Graslei (Quai aux Herbes), haut-lieu touristique de Gand, le 4 août 2020 @BelgaImage

La ville de Gand a été reconnue comme centre touristique par le gouvernement fédéral, ce qui donnera aux commerçants la possibilité d’être dispensés du jour de fermeture hebdomadaire, a annoncé dimanche l’échevine de l’économie et du commerce, Sofie Bracke. «La reconnaissance signifie principalement la liberté pour les commerçants car il n’y a plus de jour de fermeture obligatoire qu’ils doivent respecter pendant six mois», a-t-elle expliqué dans un communiqué.

Une nouveauté qui ne fait pas l’unanimité

La ville de Gand avait exprimé depuis plusieurs années le souhait d’être ainsi reconnue. Cette mesure fédérale, qui existe depuis 2009 pour les stations balnéaires et les centres touristiques, s’appliquera dès l’année prochaine, et probablement dans le courant du mois de janvier, a précisé Mme Bracke (Open Vld).

Certains habitants craignent une affluence supplémentaire dans le centre-ville et les syndicats redoutent des conséquences sociales pour les salariés du commerce de détail. Mais la reconnaissance ne signifie pas que les commerçants sont obligés d’ouvrir, a souligné l’échevine. Selon l’administration communale, la reconnaissance a principalement comme conséquences «la liberté et la flexibilité pour les commerçants afin que leurs atouts en termes de service et d’expérience puissent encore s’exprimer davantage».

Sur le même sujet
Plus d'actualité