En chiffres: le prix de l’or

Le cours du précieux métal jaune a augmenté de manière significative en novembre, rappelant son utilité et sa fiabilité en période de crise.

de l'or mais à quel prix?
© Unsplash

2.075 dollars

Profitant généralement des périodes d’incertitude, le cours de l’or s’est envolé avec l’installation de la pandémie mondiale. Début août 2020, l’once dépassait la barre symbolique des 2.000 dollars, une valeur jusque-là jamais atteinte.

227,4 tonnes

Dans les réserves de l’État belge dorment 227,4 tonnes d’or, pour un total d’environ 10 milliards d’euros.

443 tonnes

Investir dans l’or rassure par temps de trouble. Entre juillet et septembre, les achats de bijoux en métal précieux ont totalisé 443 tonnes dans le monde, une hausse de 33 % sur un an.

5 %

Entre mi-octobre et mi-novembre, le prix de l’or a grimpé de 5 %, pour atteindre 1.866,90 dollars l’once (31,1 grammes) au 17 novembre. C’est le pic le plus important observé depuis fin 2020.

1.790 dollars

Actuellement, le cours de l’or est redescendu à environ 1.790 dollars l’once. Comme le pétrole, l’or est une matière première dont le prix est influencé directement par l’offre et la demande.

Le point final

À l’image de l’épidémie qui repart, le cours de l’or connaît actuellement une hausse globale. Considéré comme un investissement fiable (et difficilement traçable), et source de bénéfices quand ailleurs les marchés boursiers s’effondrent, l’or atteint souvent des pics en période de crise. Avant l’envolée du cours en 2020, la crise des dettes européennes avait déjà propulsé l’once à 1.895 dollars en 2011. Investir dans cette matière première peut donc s’avérer une bonne opération pour se constituer un petit matelas en cas de coup dur et de période d’inflation. Outre les bijoux, l’or physique peut s’acheter à la banque, sous forme de lingots ou de pièces, ou encore dans un bureau de change. Il est également possible d’acheter de l’or immatériel, grâce à des certificats ou des fonds d’actions minières.

Sur le même sujet
Plus d'actualité