Bond de 25% de la consommation d’antidépresseurs, surtout chez les jeunes

Le nombre de Belges utilisant ces médicaments est jugé excessif et les scientifiques s’inquiètent de l’impact de ces psychotropes sur les jeunes.

Bond de 25% de la consommation d’antidépresseurs, surtout chez les jeunes
@BelgaImage

Le nombre d’antidépresseurs consommés en Belgique a augmenté de 25% au cours de la décennie passée, et cette croissance est en particulier observée chez les plus jeunes, ce qui inquiète les experts, rapporte mardi De Morgen, sur base des chiffres obtenus auprès de l’Inami.

En 2020, 1,22 million de patients avaient recourt à des antidépresseurs, soit 7% de plus qu’il y a 10 ans. En outre, le nombre de doses consommées par jour a augmenté d’un quart au cours de la même période. Les psychiatres admettent qu’il est fréquent que des consommateurs aient recours à des antidépresseurs pendant des années. Ce qui est surprenant, remarque le quotidien, c’est que davantage de jeunes de moins de 20 ans ont recours à ces médicaments, à savoir 8% de plus qu’au cours des trois dernières années.

Le quotidien note pourtant que ce genre de médicaments ne devrait être prescrit que pour des symptômes dépressifs modérés à sévères et pour des troubles anxieux, ce qui concerne 5-6% de la population. Le pourcentage des Belges consommant des antidépresseurs est pourtant presque double.

Sur le même sujet
Plus d'actualité