Fermeture du Fuse: Bruxelles Environnement revoit les conditions imposées au nightclub

Bruxelles Environnement a décidé de revoir les conditions imposées au Fuse, la boîte de nuit bruxelloise ayant proposé de déménager endéans les deux ans, a-t-il annoncé mercredi.

Fermeture du Fuse: Bruxelles Environnement lève les restrictions de bruit imposées, mais impose d’autres restrictions
© Unsplash

Le Fuse est autorisé à rouvrir deux jours par semaine jusqu'à 7h du matin. Dans deux ans, les activités du club devront scrupuleusement respecter l'arrêté bruit. D'ici là, des conditions sont imposées pour réduire les nuisances sonores et pour donner le temps au Fuse d'effectuer des travaux ou de déménager.

Selon La Libre, les niveaux de bruit varieront en fonction des heures et de la fréquentation ; la diffusion de son amplifié devra être limitée au rez-de-chaussée et au 1er étage mais pas au 2e étage car le permis d’environnement ne l’autorise pas. L’établissement ne pourra ouvrir qu’à certaines heures et à certaines périodes; de 23h à 7h du matin, maximum deux jours par semaine avec un total autorisé de 90 événements par an, ajoute le quotidien.

À lire aussi : Fermeture du Fuse : quelles règles pour les clubs à Bruxelles ?

Le Fuse, mythique boîte de nuit bruxelloise, avait décidé, il y a près de deux semaines de fermer ses portes après les plaintes d'un voisin jugeant l'établissement trop bruyant. Il avait introduit un recours devant le collège de l'Environnement qui avait 15 à 25 jours pour se prononcer. Selon la porte-parole de Bruxelles Environnement ce recours n'a plus lieu d'être examiné, la décision initiale n'étant plus de mise.

À lire aussi : Le Fuse, célèbre boîte de nuit bruxelloise, contraint de fermer ses portes: «Impossible d'ouvrir dans ces circonstances»

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité