« Ne payez surtout pas » : attention si vous avez reçu ce courrier de la Ville de Bruxelles, il s’agit d’une arnaque !

Plusieurs habitants de Schaerbeek ont reçu un courrier les invitant à payer une taxe habitation.

Arnaque : attention si vous avez reçu ce courrier dans votre boite aux lettres
© Unsplash

« Vous trouvez, ci-joint la facture des Prestations Communales Administratives, Taxe habitation à charge des chefs de ménage, Redevance d’enlèvement des ordures ménagères ». Voici le courrier qu’ont reçu plusieurs habitants de la commune de Schaerbeek.

La lettre, qui a l'allure d'un document officiel, invite les destinataires à payer une taxe habitation « à charge des chefs de ménage » dans un « délai de 7 jours calendrier ». Sur le document, figure le logo de la Ville de Bruxelles et des injonctions que l’on retrouve généralement sur les courriers émanant des administrations.

« Voici un courrier reçu dans notre boîte aux lettres. On s’étonne car nous n’avons jamais reçu ça avant et nous habitons Schaerbeek depuis plusieurs années. Aussi, ça parle de 'prestations communales' mais ça vient de la Ville de Bruxelles », s’est inquiété un membre du groupe Facebook « La Schaerbeekoise ».

L’échevine Déborah Lorenzino (DéFi) a confirmé qu’il s’agissait bien une arnaque. Sur Twitter, le bourgmestre Philippe Close a mis les Schaerbeekois en garde : « Attention, si vous avez reçu cette lettre ne payez surtout pas. Il s’agit là d’une arnaque ! », a-t-il écrit.

Plusieurs indices permettent d’identifier l’arnaque. En effet, le courrier regorge de fautes d’orthographe. Ensuite, la lettre ne mentionne aucun numéro de téléphone, et l’adresse postale renvoie vers la Cellule Parking de la Ville de Bruxelles.

Les membres du groupe Facebook « La Schaerbeekoise » ont également repéré que le numéro de compte mentionné dans le courrier (IBAN BE80) « correspond à WISE, qui n’est pas une banque mais une société de transfert de fonds vers l’étranger » : « Abusée par ce numéro qui a l’air de correspondre à un numéro belge, tu fais ce que tu penses être un virement et aussitôt tes sous partent vers l’étranger », écrit une internaute. Pour s’assurer de la validité d’un IBAN, il existe des vérificateurs en ligne.

Certaines personnes ont annoncé avoir porté plainte à la police.

Sur son site internet, le SPF Economie donne plusieurs conseils afin de vous aider à reconnaitre une arnaque.

Sur le même sujet
Plus d'actualité