Tolérance zéro pour les excès de vitesse dans le Brabant wallon en février : voici ce que vous risquez

Les conducteurs dans le Brabant wallon devront lever le pied durant tout le mois de février.

un radar pour repérer les excès de vitesse sur la route
© BelgaImage

La tolérance zéro sera appliquée pour les excès de vitesse en Brabant wallon, durant tout le mois de février, a annoncé lundi matin le parquet brabançon wallon à l'agence Belga. Baptisée "Pied léger", une opération visant à renforcer la sécurité routière sera menée dès le 1er février, à l'initiative des services du gouverneur de la province, des services de police et du parquet du Brabant wallon.

À lire aussi : Excès de vitesse: nombre record d'amendes en Belgique entre janvier et juin 2022

Même pour 1 km/h

"Tout dépassement de la vitesse autorisée, dès le premier kilomètre par heure excessif, sera susceptible d'être verbalisé. L'idée suivant laquelle il subsistera une tolérance ne correspondra donc pas à la réalité", prévient le procureur brabançon wallon Marc Rézette.

Durant tout le mois de février, les zones de police règleront leurs radars fixes et mobiles afin de pouvoir constater tout dépassement objectif de la limitation de vitesse. Le dépassement de 1 à 30 km/h de la vitesse autorisée donnera lieu à une demande de paiement d'une perception immédiate, entre 80 et 400 euros selon la gravité de l'infraction.

Les dépassements de plus de 30 kilomètres par heure de la vitesse autorisée feront l'objet d'une convocation directe devant le tribunal de police.

L'opération "Pied léger" sera d'application du 1er au 28 février 2023.

Sur le même sujet
Plus d'actualité