Décès dans une cellule de la police bruxelloise : "Il semblerait qu'il n'y ait pas eu d'intervention de tiers"

Le parquet de Bruxelles a confirmé que l'enquête a été confiée au Comité P.

police bruxelles ixelles fédérale locale décès
Le siège de la police judiciaire fédérale, rue Royale à Bruxelles/ ©BELGAIMAGE

"Sur base des premières constatations et du rapport provisoire d'autopsie, il semblerait qu'il n'y ait pas eu d'intervention de tiers" dans le décès de Sourour A., a indiqué lundi en fin d'après-midi le parquet de Bruxelles. Sourour A., une femme âgée d'une quarantaine d'années, qui travaillait dans le milieu associatif, a été retrouvée morte dans une cellule de police à Bruxelles, jeudi matin.

Le parquet de Bruxelles a confirmé que l'enquête a été confiée au Comité P, le comité permanent de contrôle des services de police. "Parmi d'autres devoirs d'enquête, le comité P a analysé les images des caméras du complexe cellulaire. Sur base des premières constatations et du rapport provisoire d'autopsie, il semblerait qu'il n'y ait pas eu d'intervention de tiers", a déclaré le parquet.

"Une analyse toxicologique a également été ordonnée. Les résultats définitifs seront disponibles dans les semaines à venir", a-t-il ajouté, précisant qu'il accorde une attention particulière à ce dossier.

A lire aussi : Enquête ouverte après un décès dans une cellule de la police bruxelloise

Selon Le Soir, Sourour A. a été interpellée par une patrouille de la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles jeudi vers 06h00, rue Américaine à Ixelles. Elle a ensuite été emmenée dans le complexe cellulaire du RAC, le centre administratif de la Police Fédérale, rue Royale. Elle y a été retrouvée morte une heure plus tard. La victime se serait suicidée en s'étranglant avec son pull.

D'après la RTBF, qui a pu prendre connaissance d'éléments du rapport de police via le bourgmestre d'Ixelles, Christos Doulkeridis, Sourour A. a été interpellée dans un véhicule immatriculé en Allemagne. C'est le propriétaire de ce véhicule qui a appelé la police. Une patrouille est intervenue pour demander à Sourour A. de sortir de la voiture. Selon le rapport, elle tenait des propos incohérents. Sourour A. a alors été arrêtée administrativement et conduite en cellule de dégrisement au RAC vers 06h00. C'est ensuite vers 07h00 que les policiers ont découvert le corps sans vie de la quadragénaire.

Sur le même sujet
Plus d'actualité