Le Fuse, célèbre boîte de nuit bruxelloise, contraint de fermer ses portes: «Impossible d'ouvrir dans ces circonstances»

Les gérants du Fuse ont annoncé sur les réseaux sociaux la fermeture de leur établissement, censée être définitive à moins d'un retournement de situation.

Le Fuse à Bruxelles
L’entrée du Fuse, à Bruxelles le 13 mars 2021 ©BelgaImage

Cela fait 29 ans qu'elle représente une des plus importantes boîtes de nuit de Bruxelles. Mais ce jeudi 12 janvier, le Fuse a annoncé devoir fermer ses portes. Une décision subie et non choisie, au vu d'une nouvelle décision de l'administration régionale, font savoir les gérants qui expliquent plus en détail comment un problème de voisinage a provoqué la fin de leur business.

Le Fuse veut un rétropédalage des autorités régionales

Dans une publication sur Facebook, le Fuse dit avoir subi les «plaintes d'un voisin qui a acheté une maison adjacente il y a quelques années». «Bien que d'importants travaux d'isolation aient été exécutés et qu'un compromis ait été intensément travaillé, cela n'a pas résolu le problème», ajoute la boîte de nuit qui précise que Bruxelles Environnement a donc dû statuer sur le dossier. Résultat: obligation de limiter la musique à 95 décibels et surtout de baisser le rideau à deux heures du matin, pas plus tard. «Il est impossible d'ouvrir un club dans ces circonstances, le club restera donc fermé à partir d'aujourd'hui», écrivent les gérants.

«Il est très regrettable qu'un club emblématique rassemblant des milliers de mélomanes et d'artistes, employant 10 personnes la semaine et 80 salariés le week-end, soit mis en péril à cause d'un voisin», ajoute le Fuse qui «appelle les autorités régionales compétentes à revenir sur cette décision». Un recours a été introduit contre cette décision du Collège d'Environnement et l'affaire est encore en suspens. Une décision pourrait être rendue d'ici le 25 janvier. Si le jugement est favorable au Fuse, celui-ci prévoit de rouvrir.

Sur le même sujet
Plus d'actualité