Déferlante raciste sur les juniors du club de foot de la Gantoise: «tout le monde est sans voix»

La Gantoise a reçu plus de 200 commentaires racistes après la publication d'une vidéo sur TikTok montrant ses joueurs juniors.

Logo de la Gantoise
Le symbole de la Gantoise, au Ghelamco Arena de Gand le 22 mai 2015 ©BelgaImage

Fin de semaine dernière, l'AA Gent (alias la Gantoise) publie une vidéo sur son compte TikTok. Y apparaissent les jeunes du club dans les vestiaires, âgés de 7-8 ans. Une atmosphère bon enfant où ces joueurs débutants chantonnent un titre du rappeur flamand Jinho 9, «Interessant». Bref, une vidéo complètement innocente. Et pourtant, ces derniers jours, les internautes se sont déchaînés en multipliant les commentaires racistes. Ils sont plus de 200 à avoir pris pour cible les origines africaines d'une partie de l'équipe. Une déferlante face à laquelle le club a dû faire face et qui fait polémique au nord du pays.

Une surenchère raciste

Parmi les commentaires, certains faisaient directement référence à l'Afrique, par exemple en détournant le nom du club. «KAA Congo», peut-on lire, ou encore «C'est vraiment les U8 du Kenya, bienvenue en Afrique». D'autres mettent en avant le nationalisme flamand, en s'exclamant «La Flandre d'abord!».

@kaagent “Ik heb jouw snelheid nodig in de verdediging om die linksbuiten uit de match te houden” 😒🤥 #kaagent #jeugd #generatiegent #interessant #youth #football #song #vibes ♬ origineel geluid - speedupsongsnl

Au début, l'AA Gent tente de riposter par écrit. Face à internaute anonyme ayant commenté «Anciennement AA Gand, maintenant FC Congo», le club lui répond qu'il «a besoin d'éducation et d'un nom d'utilisateur». «Est-ce une réponse totalement erronée et désagréable ou est-ce une réponse totalement erronée et désagréable?», écrit-il encore à un commentaire qui se demandait s'«il s'agit du KAA Gent ou de l'U8 du Kenya?».

Des commentaires retirés «pour éviter le pire»

Cette tactique de l'AA Gent s'avère toutefois insuffisante face au tsunami de xénophobie qui s'abat sur lui. La Gantoise a par conséquent décidé de supprimer tous les commentaires et d'interdire la publication d'autres réactions, «Pour éviter le pire, car sinon on peut difficilement garder le contrôle sur les réseaux sociaux, mais c'est en fait très triste qu'on doive faire ça», se désole le coordinateur jeunesse Sven Vannerom du club à Het Laatste Nieuws.

À lire: Racisme dans le football: 32 signalements par mois

«Tout le monde au club est resté sans voix», dit-il au Nieuwsblad, «sur les 500 réactions à la vidéo, au moins 200 étaient de nature raciste ou haineuse». «Nous sommes une académie de jeunes multiculturelle, où tout le monde est le bienvenu et ce message ressort magnifiquement dans cette vidéo. Ici, des enfants de toutes couches sociales et de toutes origines ethniques jouent au football ensemble, sans distinction», fait-il valoir, tout en précisant que «nos équipes de jeunes ne sont pas majoritairement composées de joueurs noirs, même si sept joueurs noirs figurent en bonne place. Il existe un mélange diversifié qui reflète la réalité urbaine de Gand».

Une réponse ferme du club

«Nous surveillons ces réactions de près et nous sommes immédiatement intervenus», assure pour sa part Tom Vandenbulcke, porte-parole de AA Gent. «Nous avons également fermement déclaré que ce genre de réactions n'est pas autorisé». Le club ajoute que des signalements ont été faits à la police et à TikTok. Le parquet de Flandre orientale affirme de son côté que les plaintes reçues pour des actes de racisme sont prises au sérieux.

Malgré tout, les jeunes du club ont parfois pu être exposé à cette vague de racisme. «Les enfants non plus ne comprennent pas de quoi il s'agit», confie Sven Vannerom. Ce dernier assure qu'en tout cas, la vidéo en question restera en ligne, sinon «ce serait comme céder à ces commentaires racistes», estime-il. «Nous sommes en effet une académie multiculturelle de jeunes, où tout le monde est le bienvenu. Cette vidéo perdurera».

Sur le même sujet
Plus d'actualité