Comptes d'épargne: les taux vont continuer à augmenter selon Bertrand Candelon (UCLouvain)

L'épargne classique va redevenir plus intéressante selon le professeur et économiste de l'université de Louvain.

épargner de l'argent
© Adobe Stock

Alors que la plupart des banques ont déjà annoncé la hausse des taux d'intérêt de leurs comptes d'épargnes, la tendance devrait se poursuivre en 2023, selon le professeur à l'UCLouvain et économiste, Bertrand Candelon. «Les Banques centrales vont encore augmenter leurs taux directeurs et cela va se répercuter sur les taux d'intérêt», précise-t-il.

Concrètement, «les Banques centrales vont encore augmenter leurs taux tant que l'inflation se poursuit», explique M. Candelon, c'est-à-dire tant que l'inflation est globalement à plus de 2%. La concurrence entre banques va aussi jouer sur l'ajustement des taux, ajoute l'économiste.

Moins d'épargne disponible

Cette situation fait que l'épargne redevient "un peu plus intéressante". «Mais avec une inflation à 10% et des taux à 2%, cela reste intéressant surtout pour l'Etat» actuellement, insiste le professeur de l'UCLouvain. "L'inflation va continuer de baisser et les taux vont remonter, ça deviendra alors plus intéressant pour l'épargne", et de facto moins pour l'État et la dette publique, ajoute-t-il.

Reste à déterminer la capacité d'épargne des ménages. Vu le coût des factures énergie et l'inflation, "il y a sans doute moins d'épargne disponible", contrairement au moment des confinements dus à la crise sanitaire où il y a eu des dépôts historiques alors que les taux d'intérêts étaient quasiment nuls mais sans inflation.

Pour Bertrand Candelon, la situation s'équilibrera à long terme. «On sait que ce sera le cas, mais on ne sait pas quand. L'équilibre devrait se trouver avec une inflation stabilisée autour de 2%, un taux de croissance entre 1,5 et 2% et donc des taux d'intérêts stabilisés autour de 2%.»

À lire aussi: Voici les comptes d'épargne qui ont rapporté le plus en 2022

Sur le même sujet
Plus d'actualité