Crise énergétique: les hauts revenus devront à peine rembourser les primes énergie

Les plus riches ne participeront au remboursement de cette mesure destinée à soutenir les ménages à faibles revenus qu'à hauteur de 4%.

Les États membres de l'UE dégagent un accord politique sur un plafonnement du prix du gaz
Les États membres de l’UE dégagent un accord politique sur un plafonnement du prix du gaz © Belga Image

La prime à l'énergie de près de 200 euros par mois allouée par le gouvernement fédéral coûtera 2,37 milliards d'euros au Trésor public. Sur cette somme, seuls 95,4 millions d'euros - soit environ 4% - seront recouvrés via les impôts des ménages à hauts revenus, rapportent mercredi De Standaard, Het Nieuwsblad et la Gazet van Antwerpen.

La mesure étant principalement destinée à soutenir durant l'hiver les ménages à faibles et moyens revenus qui ne bénéficient pas du tarif social, le gouvernement a décidé qu'une partie de l'avantage accordé aux personnes aux revenus les plus élevés serait taxé ultérieurement par le biais des impôts.

Après imposition, les familles à hauts revenus conserveront aisément 40% de la prime, soulignent les journaux. Le système est conçu de telle sorte que même un multimillionnaire pourrait garder un quart de sa prime, ajoutent-ils.

Sur le même sujet
Plus d'actualité