10 choses à savoir sur André Frédéric, nouveau président du Parlement wallon

Nommé président du Parlement wallon, le député socialiste a la lourde tâche de réactiver la confiance après le scandale du greffier Janssens et la démission de Marcourt.

André Frédéric
© BelgaImage

Theutois

André Frédéric est originaire de Theux. Entré en politique à 24 ans, il est actif en politique locale sous l’étiquette du PS depuis 1982. Il a été échevin pendant plus de vingt ans et est encore aujourd’hui conseiller communal dans l’opposition.

Multi-casquette

Avant de se consacrer entièrement à la politique, il a suivi un parcours des plus variés. Il a été instituteur primaire et disc-jockey.  Il a travaillé dans l’associatif et dans le secteur de la formation d’animateurs. Il a même été présentateur radio.

Expérience

Il a siégé vingt ans à la Chambre, avant de rejoindre le Sénat, ainsi que les parlements régional et de la FWB en 2019. Avant cela, il avait déjà travaillé pour des cabinets ministériels.

À lire aussi : Parlement wallon: voici le montant de “l’indemnité spéciale” que touchera Jean-Claude Marcourt

Anti-sectes

Lors de ses années à la Chambre, l’élu PS a mené un combat contre les sectes et leurs dérives. Il a notamment été président d’un groupe de travail sur cette thématique. Il a consacré un livre à l’évolution de cette problématique dans notre pays.

Fier Fagnard

Malgré son background dans l’enseignement, il n’a pas de sujet de prédilection dans ses différentes interventions aux parlements: mobilité, énergie, environnement, santé, sécurité… Seule une thématique se détache: les Hautes Fagnes.

Sauveur

Ce n’est pas la première fois qu’il est convoqué après une crise. En 2020, lorsque le PS verviétois traversait une période difficile, on l’avait déjà appelé à la rescousse pour tenter de résoudre les problèmes.

Covid

Durant l’été 2020, il fait partie de la commission Covid du Parlement wallon, chargée de mieux préparer la Région face à d’éventuelles autres crises sanitaires. Il est sérieusement touché par le virus au tout début de l’épidémie.

Filiation

Comme le veut la (malheureuse?) tradition belge, chez les Frédéric, on fait aussi de la politique de père en fils. Son fils Yoann est échevin dans la commune de Spa et a récemment été nommé directeur du célèbre festival local des Francofolies.

Autoportrait

Quand L’Avenir lui demande quel président il sera, il répond qu’il pourra tant être une force tranquille que quelqu’un de consensuel, mais que certains seront surpris par son côté directif, un reste de ses années d’instit.

Gêne

À peine nommé, un moment de malaise entre Jean-Claude Marcourt et lui a été filmé par RTL-TVI. Alors qu’il est interviewé sur son nouveau rôle, son prédécesseur entre au Parlement reprendre des dossiers, visiblement contrarié…

https://twitter.com/thomelette/status/1605184335522537473?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1605184335522537473%7Ctwgr%5E7da6daead18b417a0282fdca390194eeb6fb2fe0%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.lalibre.be%2Fbelgique%2Fpolitique-belge%2F2022%2F12%2F20%2Fmalaise-au-parlement-wallon-entre-jean-claude-marcourt-et-andre-frederic-son-successeur-JXZRKFEMQ5B4VIZYS2FSQKYFTA%2F

Sur le même sujet
Plus d'actualité