Les trois astronautes belges réunis pour la première fois

Dirk Frimout, Raphaël Liégeois et Frank De Winne se sont rencontrés pour la première fois à l'initiative du Premier ministre.

Dirk Frimout, Raphaël Liégeois et Frank De Winne
Dirk Frimout, Raphaël Liégeois et Frank De Winne ©Belga

Le Premier ministre Alexander De Croo a rassemblé jeudi, pour la première fois, les trois astronautes belges Raphaël Liégeois, Frank De Winne et Dirk Frimout, à la Chancellerie, au 16 rue de la Loi. Le secrétaire d'État chargé de la Politique scientifique, Thomas Dermine, était également présent.

Les trois hommes férus de l'espace ne s'étaient encore jamais rencontrés en personne. Cette toute première entrevue a beaucoup compté pour Raphaël Liégeois. «Je connais Frank De Winne depuis que j'ai été sélectionné (par l'Agence spatiale européenne, NDLR), mais c'est la première fois que je croise Dirk Frimout. Ça m'a ému de le voir. Il m'avait déjà félicité par téléphone. Ce qui était très gentil de sa part. Je peux apprendre énormément de choses grâce à lui. Je suis tout ouïe lorsque lui et Frank De Winne s'adressent à moi. Nous allons nous revoir.»

«Une très belle impression»

Le Premier ministre Alexander De Croo a tenu à exprimer personnellement sa satisfaction aux astronautes. Car 20 ans après le premier voyage spatial de Frank De Winne et 30 ans après celui de Dirk Frimout, un nouvel astronaute belge, Raphaël Liégeois, peut de nouveau faire rêver toute une génération.

Thomas Dermine partage ce sentiment de fierté nationale. «Oui, l'avenir est très prometteur. Nous sommes à la veille d'une nouvelle conquête de l'espace, durant laquelle les gens retourneront sur la Lune. Et c'est vraiment incroyable qu'un Belge fasse partie de cette aventure. Voir les trois astronautes belges réunis est un beau moment.»

Le pionnier, Dirk Frimout, ne tarit pas d'éloges sur son plus jeune successeur. «Il me fait une très belle impression. Il est parfaitement bilingue et il a évidemment toutes les qualifications requises, sans quoi vous n'êtes pas choisi» par l'Agence spatiale européenne «parmi plus de 22.000 candidats", a-t-il souligné. Les cinq personnes qui ont survécu à l'écrémage sont toutes super. Elles satisfont à toutes les exigences.»

À lire aussi: Qui est Raphaël Liégeois, le premier Wallon qui ira dans l'espace ?

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité