La chasse est lancée pour retrouver des fragments de météorite près de Gand

Les scientifiques appellent la population à chercher les restes d'une météorite tombée ce mardi à proximité de Gand, en établissant une zone de recherche.

Météorite en Alsace
Une météorite tombée en Alsace en 1492, à Ensisheim le 23 novembre 2022 ©BelgaImage

Les fragments d'une météorite, visible comme une boule de feu au-dessus de la Belgique mardi après-midi, se seraient retrouvés dans les environs de Gand. C'est ce que rapporte l'Observatoire du Peuple Armand Pien de l'Université de Gand. Il exhorte la population à chercher des «pierres très sombres dans un endroit inhabituel».

Direction le nord-ouest de Gand

La boule de feu a été vue par plusieurs caméras à 17h37 le 13 décembre. Plusieurs personnes ont également vu passer la météorite. «Selon les derniers calculs, il est possible qu'une météorite pesant environ 500 grammes soit tombée dans une zone autour de Gand», indique le site du réseau de caméras Fripon (Fireball Recovery et InterPlanetary Observation Network). Il s'agit d'une zone située au nord-ouest au nord de Gand, en gros, dans le triangle Aalter-Lievegem-Lochristi. «Les plus gros fragments sont en direction de Bruges», semble-t-il.

Les scientifiques exhortent les habitants ou les personnes de passage dans la zone à rechercher «des pierres très sombres de quelques centimètres ou un peu plus grosses (la taille d'un poing) dans un endroit insolite, un toit, un trottoir, dans la rue, dans leur jardin». Philippe Mollet de l'Observatoire public de Grimbergen énumère quelques caractéristiques qui peuvent indiquer la présence d'une météorite : ces fragments doivent être d'un noir absolu à l'extérieur (à cause de la combustion dans l'atmosphère) et sont relativement lourdes, environ 3-4 grammes par centimètre cube. Puisqu'ils sont tombés du ciel, ces pierres ne peuvent pas être recouvertes d'herbe ou de quelque chose du même genre. Les roches météoritiques sont le plus souvent confondues avec les scories (déchets ressemblant à de la pierre) des hauts fourneaux utilisés comme pierre concassée sur les routes de campagne, a déclaré Mollet, mais ces scories sont plus susceptibles d'avoir des fosses ou des trous plus profonds que les météorites. Quiconque pense avoir trouvé une météorite devrait de préférence ne pas la toucher à mains nues. C'est important pour la recherche scientifique. Les photos peuvent être envoyées à [email protected]

À lire: Un gros astéroïde "potentiellement dangereux" découvert

Depuis 1830, seules six météorites tombées ont été recensées en Belgique. Habituellement, elles sont très petites et sont détruites dans l'atmosphère sous la forme d'une étoile filante, mais parfois des fragments peuvent atteindre le sol. Les météorites n'ont généralement pas une valeur marchande élevée, mais elles sont d'une grande importance scientifique car elles nous permettent d'étudier la composition des astéroïdes et l'histoire du système solaire, précise Philippe Mollet.

Sur le même sujet
Plus d'actualité