Arrestations, véhicules endommagés... : bilan des troubles à Bruxelles après la défaite du Maroc

Après la défaite du Maroc contre la France, des troubles ont éclatés à Bruxelles. Mais de comparable à ce qu'il a pu se passer les matchs précédents.

Arrestations, véhicules endommagés... : bilan des troubles à Bruxelles après la défaite du Maroc
@Belgaimage

Après les débordements connus lors précédents matchs du Maroc, Bruxelles retenait son souffle. Une centaine d'arrestations administratives pour trouble à l'ordre public et quatre arrestations judiciaires ont eu lieu sur le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale à l'issue de la défaite de l'équipe nationale marocaine en demi-finale de la Coupe du monde, fait savoir la police locale de Bruxelles-Ixelles dans la nuit de mercredi à jeudi.

Des projectiles pyrotechniques utilisés

"Ces arrestations ont eu lieu en raison de trouble à l'ordre public, de dégradations sur deux véhicules de police et de la possession de feux d'artifice 'cobra', alors que la possession et l'utilisation privées de ceux-ci sont interdites en Belgique", explique la police.  Immédiatement après le match, le boulevard du Midi (en direction de la porte d'Anderlecht) et le boulevard Poincaré ont été fermés préventivement à la circulation, ainsi que le tunnel de la Porte de Hal vers le Midi.

"Après le match, il n'y a pas eu de rassemblement de foule mais des troubles de l'ordre public ont été constatés" dans plusieurs secteurs, souligne la police. "Nous avons, à nouveau, constaté une utilisation importante des moyens pyrotechniques."

Sur le même sujet
Plus d'actualité