Soupçons de corruption au Parlement européen par le Qatar : qui est Marc Tarabella?

Qui est Marc Tarabella, l’eurodéputé dont le domicile a été perquisitionné samedi soir dans le cadre de l’opération anti-corruption du parquet fédéral ?

Qui est Marc Tarabella?
Marc Tarabella © Belga Image

Six personnes au total ont été privées de liberté vendredi dans le cadre de l’enquête à grande échelle du parquet fédéral et de la police fédérale pour des délits présumés d’organisation criminelle, de corruption et de blanchiment d’argent. Quatre individus ont été placés sous mandat d’arrêt par le juge d’instruction bruxellois qui dirige l’enquête et deux personnes ont été libérées par le juge.

Dans cette affaire «est suspecté le versement d’importantes sommes d’argent ou l’offre de cadeaux significatifs à des tiers ayant une position politique et/ou stratégique permettant, au sein du Parlement européen, d’influencer les décisions» de cette institution. L’autorité judiciaire ne mentionne pas le Qatar, mais plusieurs sources bien informées ont indiqué au Soir et à Knack qu’il s’agissait bien de l’émirat gazier.

A lire aussi : Le Qatar soupçonné de corruption au Parlement européen: quatre arrestations à Bruxelles

Dans le cadre de la cette vaste opération anti-corruption du parquet fédéral, le domicile de l’eurodéputé belge Marc Tarabella a été perquisitionné samedi soir. «La justice fait son travail d’information et d’enquête, ce que je trouve tout à fait normal. Je n’ai absolument rien à cacher et je répondrai à toutes les questions, cela va de soi si cela peut les aider à faire toute la lumière sur cette affaire», avait-il commenté.

Marc Tarabella a par ailleurs été convoqué par la Commission de vigilance du PS dimanche soir : «Suite aux informations parues dans la presse, la Commission de Vigilance fédérale du PS a décidé ce dimanche de convoquer Marc Tarabella sans délai. L’intéressé sera donc entendu dans les prochains jours», a annoncé le parti socialiste sur Twitter.

Bourgmestre d’Anthisnes

Mais qui est Marc Tarabella ? L’eurodéputé socialiste est né à Ougrée en 1963 et est bourgmestre d’Anthisnes, commune située en province de Liège, depuis de nombreuses années.

Il s’est présenté pour la première fois aux élections en 1988 sur une liste d’opposition PS. A la suite de ces élections, il devient conseiller communal. Le socialiste accèdera au mayorat en 1994, à l’âge de 31 ans, et sera à nouveau désigné bourgmestre à plusieurs reprises aux élections suivantes.

Eurodéputé

En 2004, Marc Tarabella est élu député européen avec 32.000 voix de préférence. Un mandat qu’il quittera toutefois en 2007 pour devenir ministre wallon de la Formation et ministre communautaire de la Jeunesse et de l’Enseignement de Promotion sociale.

Il redeviendra député européen en 2009 avec 50.993 voix de préférence et retrouvera la commission parlementaire de l’agriculture et du développement rural, ainsi que la commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs, qu'il avait quittées deux ans plus tôt. La protection des consommateurs et l’agriculture sont des sujets qui lui tiennent à cœur.

A lire aussi : La vice-présidente du Parlement européen interpellée pour soupçons de corruption

En 2014, les électeurs lui font une nouvelle fois confiance pour effectuer un troisième mandat au Parlement européen. En 2018, il est désigné pour remplacer Paul Magnette au et entamera ainsi son quatrième mandat d’eurodéputé.

Qatar

Il est l’une des premières personnalités à critiquer l’attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar. Le bourgmestre d’Anthisnes dénonçait déjà les conditions de travail des ouvriers migrants dans les chantiers qataris et pointait les soupçons de corruption qui planaient autour de ce Mondial. Il y a neuf ans, il avait d’ailleurs déposé une résolution à l’Union européenne à ce sujet.

"Non seulement il fera 50 degrés en été, et on nous parle de stades climatisés. À l’heure où on essaie de lutter contre le réchauffement climatique, c’est un peu paradoxal. Et surtout, ce qui m’a beaucoup ému, c’est le fait qu’il y ait déjà plus de 1200 ouvriers morts sur les chantiers destinés à préparés cette Coupe du Monde 2022. Ça veut dire qu’il y a plus d’ouvriers morts sur les chantiers au Qatar que de joueurs qui vont jouer cette Coupe du Monde", disait-il dans une vidéo publiée sur sa chaine YouTube en 2015.

Toutefois, son discours sur le Qatar, notamment en matière de droits des travailleurs, a évolué au fil du temps. "Certes, évidemment, la situation n’est pas parfaite au Qatar aujourd’hui, loin de là. Il y a encore beaucoup de progrès à faire, mais c’est quand même le pays qui s’est engagé sur la voie des réformes", avait-il notamment déclaré en novembre dernier en session plénière à Strasbourg.

"Ce que j’accuse aujourd’hui, c’est que certains collègues voient une image vieille d’il y a dix ans, alors qu’il faut regarder l’évolution et l’apprécier à sa juste valeur, en invitant le Qatar à continuer les efforts après parce qu’évidemment ils le disent eux-mêmes, la situation n’est pas parfaite là-bas", avait-il également déclaré en sous-commission.

A lire aussi : Soupçon de corruption par le Qatar: perquisitions chez l’eurodéputé belge Marc Tarabella

Soutien de sa commune

Samedi soir, des perquisitions ont eu lieu au domicile de Marc Tarabella. Son ordinateur et son téléphone ont été saisis mais le bourgmestre n’a pas été privé de liberté. Il dit être serein et ne rien avoir à se reprocher : « Je n’ai absolument rien à cacher et je répondrai à toutes les questions », a-t-il déclaré à Belga dimanche.

Malgré les perquisitions et la convocation par la Commission de vigilance du parti socialiste, le bourgmestre d’Anthisnes est soutenu par le Collège de sa commune : « Actuellement, on ne lui reproche rien […] On est au début de l’enquête et ce qui se passe n’a rien à voir avec notre politique communale », a déclaré l’échevin Michel Evans à Sudinfo.

Selon une information du journal De Morgen, Marc Tarabella a été suspendu du S&D, le groupe des socialistes et démocrates au Parlement européen. L'eurodéputé sera entendu mardi par la Commission de vigilance du PS.

Sur le même sujet
Plus d'actualité