Méfiez-vous des imposteurs qui viennent demander des étrennes : Comment reconnaître les vrais éboueurs ?

C’est un grand classique à cette période de l’année. On sait qu’il y a de petits escrocs qui viennent sonner aux portes pour réclamer des étrennes que seuls les agents de propreté devraient recevoir. Voici donc ce qu’il faut savoir pour ne pas se faire… avoir !

Méfiez-vous des imposteurs qui viennent demander des étrennes : Comment reconnaître les vrais éboueurs ?
© BelgaImage

Comme une bleue, je viens donc de me faire avoir avec, en souvenir de leur passage, un petit carton orange. Sur celui-ci, un message : “L’équipe de ramassage des poubelles vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année et vous présente ses meilleurs vœux pour 2023”. Au verso, un – toujours utile – calendrier de l’année à venir, que l’on espère meilleure que les deux précédentes…

Une fausse carte de voeux présentée par les imposteurs.

Une fausse carte de voeux présentée par les imposteurs. ©L. D.

L’équipe de ramassage des poubelles, vraiment ? En chasubles fluo orange, ces deux hommes travaillant prétendument pour “les poubelles sélectives” (sic) – carte de fonction peu lisible faisant (mauvaise) foi – ont donc passé leur journée à sonner à la porte des habitants – de Boitsfort en l’occurrence – pour leur réclamer des étrennes.

Des soupçons confirmés

Un petit coup de téléphone au siège de Bruxelles-Propreté n’aura fait que confirmer nos soupçons. Ces deux-là n’ont pas ramassé plus de poubelles que moi ! Alors, comment reconnaître les vrais éboueurs, courageux agents de Bruxelles-Propreté, des petits escrocs sans vergogne usurpant leur identité ? Voici ce qu’il faut savoir sur l'”opération sonnette”.

Cette année, nous avons donné à chacun de nos agents une carte de vœux avec la photo de nos hommes au travail, barrée de la mention 2023, nous explique-t-on à la centrale téléphonique. Ils doivent vous remettre cette carte de vœux en mains propres. C’est le seul moyen, la seule preuve que vous avez pour les reconnaître. En cas de doute, on ne donne rien et il ne faut pas se sentir gêné pour autant. Il n’y a aucune obligation. Chaque année, c’est la même chose. Il y a plein de personnes qui se font “passer pour”. Si ces personnes sont trop insistantes ou si vous vous sentez agressé, il y a toujours moyen de déposer plainte sur notre site”.

Quand les accueillir ?

Et de fait, le site (https://www.arp-gan.be/fr/) est très clair à ce propos. On peut y lire : “Chaque fin d’année, les agents de Bruxelles-Propreté présentent leurs vœux à la population. La Direction de Bruxelles-Propreté rappelle que les Bruxellois déterminent la meilleure façon dont ils souhaitent exprimer leur sympathie vis-à-vis du travail des agents”.

Et de mettre en garde une fois encore : “Il faut également rappeler qu’il existe des imposteurs qui se font passer pour des agents de Bruxelles-Propreté”.

Alors, “pour reconnaître ceux qui, par pluie, par neige ou par beau temps ramassent les sacs-poubelle des Bruxellois de ceux qui tenteraient d’abuser de votre confiance”, voici ce qu’il faut savoir :

  • Le personnel de l’Agence Bruxelles-Propreté est autorisé à présenter ses vœux aux habitants de la région bruxelloise du 03/12/2022 au 16/12/2022 inclus, et doit se tenir strictement à ce laps de temps. La population ne doit donc pas accueillir les personnes qui se présentent en dehors de cette période.
  • Afin de se faire identifier, les agents de Bruxelles-Propreté recevront le 02/12/2022 des cartes de vœux à remettre aux habitants. Seuls les agents de Bruxelles-Propreté disposeront de ces cartes de vœux.
  • Les équipes s’organiseront afin de n’effectuer qu’un seul passage par foyer, afin de ne pas importuner les habitants.

bruxelles propreté

L'exemple de carte de voeux © Bruxelles Propreté

bruxelles propreté

L'exemple de carte de voeux © Bruxelles Propreté

Nous voilà avertis…

Sur le même sujet
Plus d'actualité