Les prix de l'électricité risquent d'exploser : «Ce sera la semaine la plus difficile de l'année»

La forte demande liée aux conditions météo et à quelques soucis sur le réseau européen vont faire grimper les prix.

Facture électricité
©Belgaimage

Ce n'est pas une surprise, avec le thermomètre qui descend, les nuages et le peu de vent, la demande en électricité risque bien d'exploser. Et les prix également.

Ajoutons à cela la pression mise sur le réseau par la France, qui connaît des problèmes avec son parc nucléaire, et le cocktail est parfait. Dimanche, on payait encore 433 euros le mégawattheure d'électricité aux heures de pointe. Un montant qui pourrait tripler ce lundi, indique Het Nieuwsblad. "Ce sera la semaine la plus difficile de l'année", selon des traders interrogés par le média flamand.

Pour rappel, il est possible que la Belgique doive également importer des électrons, d'autant que Tihange 1 ne redémarrera pas avant le 14 décembre au plus tôt. Pour autant, il n'est pas question de parler de problème en vue en matière de sécurité d'approvisionnement, assure-t-on chez Elia.

À lire aussi : Pic attendu des prix de l'électricité

Pour le spécialiste Matthias Detremmerie, courtier chez le fournisseur d'énergie Elindus, la semaine pourrait effectivement être la pire de l'année. Certains scénarios évoquent un prix jusqu'à 1 500 euros le MWh lors du pic vespéral.

Il fera un froid glacial au cours des prochains jours, avec des températures allant jusqu'à moins cinq degrés. Et cela signifie également que les prix de l'électricité vont fortement augmenter. Alors que le mois dernier, pendant les heures de pointe, le prix moyen de l'électricité était encore de 238 euros par mégawattheure (MWh), ce même prix est passé à 552 euros par MWh jeudi dernier. Pour donner une idée : avec 1 mégawattheure, vous pouvez chauffer un millier de feux électriques pendant une heure.

Sur le même sujet
Plus d'actualité