La police annonce un mois sans PV dès ce jeudi

Afin de protester contre le gouvernement, des syndicats de police débutent un mois sans PV. Celui-ci pourrait même être renouvelé par la suite.

Un officier de police à Bruxelles, le 28 novembre 2022 ©BelgaImage

Ce «mois sans sanction» est une initiative des quatre syndicats de police VSOA, NSPV, ACV et ACOD. Ils se sentent écrasés par le gouvernement Vivaldi. Les syndicats demandent à leurs agents de répondre «de manière non répressive» aux infractions au code de la route et au stationnement à partir de mercredi, écrivent dans leur édition de lundi les quotidiens Het Laatste Nieuws et Sudinfo.

«Si nécessaire, nous continuerons jusqu'en 2024!»

Les syndicats de police veulent protester contre le gouvernement fédéral pour deux raisons principalement: la fin de carrière douce pour les policiers qui prennent leur retraite à 58 ans s'éteint à partir de 2023 et l'annulation de l'augmentation salariale convenue pour la police. Il n'y aura donc aucune amende de stationnement ou de circulation durant un mois, du 15 décembre au 15 janvier.

Il y aura également moins de contrôles BOB contre l'alcoolémie au volant, sans oublier les actions de ponctualité aux heures de pointe et les contrôles de filtres dans les aéroports. «Si nécessaire, nous continuerons jusqu'en 2024!», préviennent-ils.

Sur le même sujet
Plus d'actualité