Affaire du greffier : Jean-Claude Marcourt se dit prêt à démissionner, mais pas seul

Jean-Claude Marcourt se dit prêt démissionner de la présidence du Parlement wallon.

Jean-Claude Marcourt se dit prêt démissionner de la présidence du Parlement wallon
Jean-Claude Marcourt © Belga Image

La président du Parlement wallon, Jean-Claude Marcourt (PS), s'est dit lundi disposé à démissionner de ses fonctions si l'ensemble du Bureau du parlement wallon fait également un pas de côté, a-t-il annoncé au Soir.

"J'ai le sentiment de n'avoir commis aucune faute. Je considère que depuis mon arrivée à la présidence en septembre 2019, j'ai fait les choses comme elles devaient être faites. Il est hors de question pour moi de démissionner seul et de donner l'idée qu'une faute a été commise de ma part. Mais par contre, je m'inscris dans la demande d'une démission collective du Bureau. Afin de la rendre possible, je suis donc disponible pour démissionner spontanément", a-t-il indiqué.

A lire aussi : Polémique au Bureau du Parlement wallon : "Tout le monde savait"

Vendredi dernier, le président du PS, Paul Magnette, avait appelé l'ensemble du Bureau du Parlement wallon à la démission, après les révélations sur les dépenses folles opérées par l'assemblée et un coûteux voyage du greffier Frédéric Janssens et de Jean-Claude Marcourt à Dubaï il y a un an. Sophie Pécriaux (PS) avait rapidement annoncé son retrait du Bureau où elle siégeait.

Si Manu Disabato (Ecolo) a rapidement a rapidement annoncé son retrait du Bureau dans la foulée de l'annonce du Liégeois, du côté du MR, la démission de Jacqueline Galant et de Sybille de Coster-Bauchau ne semblait pas à l'ordre du jour. Sur Twitter, le président du MR, Georges-Louis Bouchez s'est en effet contenté lundi soir de saluer la démission de M. Marcourt, précisant seulement que son parti se réjouissait de "pouvoir travailler à un nouveau Bureau avec un nouveau président", sans évoquer donc un renouvellement complet de l'organe.

Au vu de ce positionnement des réformateurs, la situation semblait lundi soir encore incertaine, M. Marcourt n'entendant se retirer que dans le cas d'une démission collective...

"Acte nécessaire"

Sur Twitter, le président du PS a rapidement salué la décision de M. Marcourt "de démissionner afin de rendre possible le renouvellement du Bureau du Parlement de Wallonie". "Cet acte était nécessaire pour rétablir la crédibilité de l'institution et restaurer la confiance entre les citoyens wallons et leurs élu(e)s", a ajouté le Carolo.

Sur le même sujet
Plus d'actualité