Menaces envers Vincent Van Quickenborne : le domicile du ministre à nouveau sous haute surveillance

Le domicile du ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open VLD) à Courtrai est à nouveau sous haute surveillance par la police locale et fédérale.

Le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open VLD)
Le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open VLD) @BELGAIMAGE

L'information diffusée dans ce sens par le quotidien Het Laatste Nieuws a été confirmée à l'agence Belga par le Procureur fédéral.

Ce fut déjà le cas à la fin du mois de septembre, lorsque la police avait eu vent d'un projet d'enlèvement du ministre. Dans le cadre de cette enquête, quatre suspects ont été placés en détention provisoire. «De nouveaux éléments sont apparus dans le dossier», a indiqué mercredi soir le parquet fédéral.

«Il faut maintenant enquêter». Pour l'instant, le parquet fédéral ne donne pas d'autres informations. Le cabinet du ministre Van Quickenborne s'est refusé à tout commentaire.

Sur le même sujet
Plus d'actualité