Coupures de courant : la Belgique vole au secours de la France toujours plus proche du black out

La sécurité d'approvisionnement s'annonce critique en France. Le mois de janvier sera soumis à haute tension. La Belgique va aider nos voisins.

Réseau électrique
©Belgaimage

La France retient son souffle. Elle pourrait se retrouver plongée dans le noir d'ici quelques semaines à peine. À la mi-novembre, le gestionnaire du réseau électrique RTE alertait sur le risque élevé de tensions en janvier prochain. Plusieurs réacteurs nucléaires seront simultanément en maintenance prolongée et c'est la sécurité d'approvisionnement qui est menacée.

Le gouvernement Borne se prépare à faire face. Et le plan d'action n'exclut pas des coupures importantes. «60% de la population pourra subir des délestages tournants d'au maximum deux heures, en semaine, lors de pics de consommation, entre 8 heures et 13 heures, ou entre 18 heures et 20 heures», prévient dans ses colonnes Le Monde. Et pour savoir où et quand ces coupures pourraient frapper, un baromètre est déjà disponible sur le site Ecowatt. Les codes vert, orange et rouge détermineront les régions touchées.

Lire aussi : En cas de pénurie de gaz naturel, la Belgique a des plans d’urgence

Des choix forts

Ces coupures pourraient impacter jusqu'à 4 millions de Français en même temps. Les hôpitaux, prisons, commissariats, bases militaires seront quant à eux épargnés. Les personnes dont la santé nécessite une aide vitale fonctionnant à l'électricité seront également recensés.

Métros supprimés, feux de signalisation éteints, coupure du réseau internet, du réseau téléphonique... Il ne s'agit plus d'un scénario fiction. Matignon tremble sur ses bases en scrutant ces perspectives.

La Belgique à la rescousse

Des appels à la solidarité ainsi qu'à la sobriété énergétique se répandent. Mais une partie de la solution pourrait venir de la Belgique. «La France compte sur des livraisons d’électricité de la part de ses voisins afin de passer l’hiver sans coupure», prévient La Tribune. Ce vendredi, les gestionnaires du réseau belge (Elia) et français (RTE) inauguraient à Tournai le renforcement de l'interconnexion entre les deux pays. Un point d'approvisionnement stratégique.

Le réseau belge va permettre d'approvisionner nos voisins de l'énergie produite en Belgique mais également en Allemagne ou au Pays-Bas. Grâce à la modernisation de la ligne haute tension entre Avelgem en Flandre Occidentale et Avelin en France, la capacité de fourniture électrique a été doublée passant de 3 à 6 gigawatts.

Sur le même sujet
Plus d'actualité