La Ducasse d’Ath retirée du patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’Unesco

La décision est tombée dans la journée et fait l’effet d’un coup de tonnerre. La Ducasse d’Ath ne fait plus partie de la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Le Sauvage, est pointé du doigt.

Ducasse d'ath
La ducasse d’ath a été retirée de la liste du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO © Belga Image

On ne s’attendait pas à cela dans les rues d’Ath. Non pas que la possibilité était loin d’être envisagée, mais plutôt parce que l’Unesco avait déclaré prendre un an avant de rendre une potentielle décision sur le sujet.

Réuni ce vendredi à l’occasion de la 17e session du Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco à Rabat, au Maroc, la décision est tombée à 12h30. La Ducasse d’Ath ne fait donc plus partie de cette fameuse liste. Mais quelle en est la raison ?

La tradition du Sauvage largement pointée du doigt

La présence plus que polémique du personnage du Sauvage est à nouveau au centre du débat. Il apparait en totale black-face, un anneau dans le nez et enchainé sur la barque des Pécheurs napolitains lors du défilé. Pour de très nombreuses associations anti-racistes, cela ne pouvait pas durer.

A lire aussi: " Blackface ": de quoi s’agit-il et pourquoi est-ce considéré comme raciste ?

Et la polémique n’est pas neuve. Le Sauvage a déjà créé de nombreuses vagues. En 2019, l’association des Bruxelles Panthères avait déjà manifesté son mécontentement. Suite à quoi la commune d’Ath avait mis en place des mesures pour sensibiliser le public mais également mis sur pied une commission citoyenne responsable du folklore afin de se positionner sur la question. « L’idée est de tourner la page. On ne veut pas chaque année au moment de la Ducasse revenir avec cette problématique » expliquait Bruno Lefebvre, le bourgmestre d’Ath dans les colonnes du Soir.

Une possibilité de changement quelque peu réduite

Alerté de la problématique L’Unesco avait alors décidé de mettre en examen la tradition et de laisser une année s’écouler pour obtenir des informations supplémentaires.

”Cela lui permettra d’établir un dialogue avec les communautés concernées et de les encourager à résoudre les graves questions soulevées, afin de décider en dernier ressort du maintien ou non de la Ducasse d’Ath sur la Liste représentative. » Mais en rendant sa décision avec tant d’avance, la possibilité d’entamer de vraies démarches était quelque peu compromise.

C’est ce que déplore l’historien Jean-Pierre Ducastelle, qui s’exprime auprès de nos confrères de la DH. Il aurait aimé que l’Unesco « laisse le temps à la population de s’exprimer”. “C’est regrettable”, affirme-t-il. “C’est une décision à laquelle on ne s’attendait pas. L’Unesco nous avait promis d’entamer une procédure, mais la décision a été prise brutalement à la majorité. C’est dommage de ne pas avoir eu la possibilité de s’exprimer.La délégation belge n’a selon moi pas joué son rôle qui était de défendre notre Ducasse et de permettre à cette scène d’évoluer. Je suis triste, car cette reconnaissance était un plus pour notre folklore et on ne l’obtiendra plus, même si nous faisons évoluer les choses. C’est triste pour Ath, pour notre Ducasse, mais aussi pour nos géants qui n’ont rien demandé.” conclut l'historien.

Vers un changement de folklore ?

Suite à cette décision quasi surprise, le bourgmestre d’Ath a organisé une conférence de presse ce vendredi après-midi. « On fait passer Ath pour une ville raciste, on donne une image faussée de notre ville », s’est-il exprimé.

De son côté, le cabinet de la ministre francophone de la Culture souligne que "des évolutions de notre folklore, à Ath et ailleurs, sont déjà intervenues dans le passé".  Il espère que "le travail de concertation et de réflexion en cours à Ath pourra se poursuivre afin de permettre à notre patrimoine et à notre folklore de garder son caractère joyeux reconnu et ancré dans son époque, grâce à des moments de partage où chaque personne se sent respectée et bienvenue" reporte nos confrères de chez Belga.

Sur le même sujet
Plus d'actualité