Près d'un demi-million d'animaux mis à mort dans les laboratoires belges en 2021

Le nombre d'animaux mis à mort dans les laboratoires belges a augmenté l'an dernier.

animaux d'un laboratoire
© Adobe Stock

Le nombre d'animaux mis à mort dans les laboratoires belges était en augmentation en 2021, déplore jeudi l'association Suppression des expériences sur l'animal (SEA). Leur nombre est en effet passé de 437.275 en 2020 à 477.675 l'an dernier, selon les statistiques des trois Régions belges publiées le 10 novembre et citées par l'ASBL.

Pour quelles expériences et recherches ?

D'après ces chiffres, 50.858 animaux ont enduré des expériences de "gravité sévère", contre 47.040 en 2020. Parmi eux, des lapins, des hamsters, des chiens, des chevaux, des poules, des dindes, des cochons, des vaches et des poissons, notamment. La recherche fondamentale reste le secteur qui "sacrifie" le plus grand nombre d'animaux: 192.085 en 2021 contre 168.821 un an plus tôt, selon les statistiques belges citées par l'association. Les mises à mort pour ce type de recherche, qui ne débouche pas toujours sur une application pratique, est, en outre, en augmentation.

À lire aussi : Une étude polémique sur les singes ravive le débat des essais sur les animaux

SEA conteste également l'utilité de certaines expériences menées depuis des décennies dans les laboratoires. Notamment celles sur des rats rendus dépendants aux drogues devant effectuer des parcours ou sur des souris rendues alcooliques et soumises à des tests de nage forcée jusqu'à épuisement. "Ces tests ont été abandonnés par 15 laboratoires dans le monde", précise l'association, qui constate que les citoyens sont de plus en plus conscients de cette problématique. De plus, les résultats de ces expériences sont rarement reproductibles, souligne-t-elle.

L'ASBL insiste enfin sur la nécessité de contrôles indépendants et non annoncés dans les laboratoires et sur l'intégration de la protection animale au sein des commissions d'éthique. Elle estime également qu'il est urgent de mettre en place une commission d'enquête sur la validité du modèle animal dans les expériences.

Sur le même sujet
Plus d'actualité