Qu'attendre du procès des attentats de Bruxelles ?

C'est un procès historique et capital pour la justice belge qui s'ouvre ce 5 décembre à Bruxelles.

© BelgaImage

La plus grande affaire judiciaire moderne de notre pays débute ce 5 décembre. Pendant au moins six mois, neuf accusés défileront devant la Cour d'assises. Parmi eux, Salah Abdeslam, seul rescapé des ­commandos de Paris condamné à la perpétuité incompressible en France, et Mohamed Abrini, “l’homme au chapeau” qui a renoncé à son acte kamikaze à l’aéroport de Zaventem. Deux terroristes déjà condamnés lors du procès du 23 novembre à Paris. Seul Oussama Atar, le dixième accusé soupçonné d’être la tête pensante de la cellule terroriste qui a commis les attentats de Bruxelles, ne sera pas présent. Il est présumé mort en Syrie. Il a malgré tout été ­condamné à la perpétuité incompressible lors du verdict parisien.

À lire aussi : Fin du procès des attentats de Paris: ce qu'il faut retenir avant "notre" procès événement

Les attentes sont évidemment nombreuses à l'égard de ce procès historique. Notre journaliste en relève au moins trois : une condamnation ferme pour les terroristes, une page qui se tourne (enfin) pour les victimes et leurs familles ainsi qu'un défi de taille que devra relever notre justice. Explications en vidéo.

 

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité