Belgique-Maroc : la vidéo qui met du baume au cœur après les émeutes à Bruxelles

Des images publiées sur Instagram montrent des supporters du Maroc nettoyer les dégâts causés par les émeutiers à Bruxelles.

Les images de supporters du Maroc en train de nettoyer les dégâts des émeutes à Bruxelles
© Twitter (Klaas Geens)

Des émeutes se sont produites, dimanche vers 15h00, dans le centre de Bruxelles, notamment boulevard Lemonnier, mais aussi dans le quartier des Étangs Noirs à Molenbeek-Saint-Jean, place du Pavillon à Schaerbeek et place Barra à Anderlecht. Des dizaines de personnes, parmi des supporters de football qui avaient assisté au match opposant la Belgique au Maroc, dans le cadre de la Coupe du monde de football au Qatar, sont à l'origine de ces débordements.

Dans le centre-ville, des dégâts ont été causés à des véhicules et à du mobilier urbain et des personnes ont été blessées. Une journaliste notamment a été touchée au visage par des feux d'artifice et un véhicule des pompiers a été caillassé. Un feu de signalisation a été détruit et un conteneur incendié.

La police est intervenue et a dispersé les émeutiers à l'aide de canons à eau et de gaz lacrymogène. Une dizaine de personnes ont été arrêtées administrativement et une a été arrêtée judiciairement. Celle-ci a été mise à disposition du parquet de Bruxelles. D'autres suspects pourraient être identifiés lorsque les images de caméras de vidéo-surveillance auront été visionnées.

A lire aussi : Coupe du monde 2022: émeutes dans Bruxelles suite à la défaite de la Belgique

Des supporters nettoient 

Voiture retournée, mobilier dégradé, trottinettes en feu… Les images des dégâts causés par les émeutiers ont circulé en masse sur les réseaux sociaux et dans les médias. Sur une vidéo postée sur Instagram, on peut voir des supporters du Maroc nettoyer le boulevard : « De vrais supporters de football nettoient la rue et éteignent le feu. Je leur ai donné mes félicitations pour leur action pour le match », écrit l’auteur de la vidéo. Des images qui mettent du baume au cœur.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Klaas Geens (@klaasgeens)

"Un groupe de casseurs "

Les émeutes sont inacceptables et n'ont rien à voir avec le football, a affirmé la ministre de l'Intérieur, Annelies Verlinden, dans l'émission De Ochtend sur Radio 1. Selon la ministre, la police était bien préparée et a veillé à ce que les violences ne se propagent pas aux Plaisirs d'Hiver mais il reste difficile de contrôler "un groupe de casseurs qui ne cherchent qu'à provoquer une émeute".

Pour Annelies Verlinden, le problème est bien plus important et dépasse le cadre du football : « Comment devrions-nous traiter les personnes qui ne veulent pas s'inscrire dans notre société ? », s'est-elle ainsi interrogée. C'est maintenant à la Justice de s'occuper des émeutiers, a enfin souligné la ministre en appelant à "une action très ferme et rapide".

Sur le même sujet
Plus d'actualité