Alcool au volant : le ministre Gilkinet veut retirer plus vite le permis de conduire

Le ministre fédéral de la Mobilité, Georges Gilkinet, est favorable à diminuer le seuil d'alcool dans le sang, à 1,2 pour mille (1,2g) au lieu de 1,5, à partir duquel un conducteur est soumis à un retrait automatique et immédiat de son permis de conduire, peut-on lire samedi dans les pages de Sudpresse.

Alcool au volant : le ministre veut retirer plus vite le permis de conduire
@BELGAIMAGE

La campagne Bob de l'hiver 2022-2023 vient de débuter. «Au cours des neuf premiers mois de cette année, on a dénombré pas moins de 3.138 accidents impliquant un conducteur sous l'emprise de l'alcool. Il s'agit du nombre le plus élevé depuis 2016», souligne le ministre fédéral de la Mobilité, Georges Gilkinet.

Comme il l'explique dans sa note de politique pour 2023 déposée à la Chambre, il entend envoyer un signal de renforcement des sanctions à l'égard des comportements à risque. «J'appuie la standardisation du retrait immédiat du permis de conduire à partir de 1,2 pour mille (1,2g) au lieu de 1,5», déclare Georges Gilkinet. On parle ici du retrait provisoire avant le passage devant un juge. En clair, la volonté est de retirer plus vite le permis.

À lire aussi : Permis de conduire : faut-il encore apprendre à changer de vitesse ?

«La seule chose qu'on a le droit de prendre quand on conduit, c'est le volant, pas un gsm qui nous distrait ou un verre d'alcool qui nous rend moins vigilants. Ces chiffres terribles en matière de sécurité routière ne sont pas une fatalité, mais ils doivent nous conduire à l'action. J'y travaille depuis deux ans, avec des mesures qui se concrétisent peu à peu», ponctue le ministre dans une réaction envoyée samedi à l'agence Belga.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité