Vacances 2023 : voici comment obtenir un maximum de congés en posant un minimum de jours

Transformer 29 jours de congé… en 71 jours de repos à la maison ou en vacances, c’est possible en 2023. Mode d’emploi.

Vacances 2023 : voici comment obtenir un maximum de congés en posant un minimum de jours
@BELGAIMAGE

C’est un réflexe à avoir avant de programmer vos jours de congé: consulter le calendrier de l’année à venir, et essayer d’en retirer un maximum. Vous devrez bien entendu obtenir le consentement de votre employeur (sauf si vous êtes prof, par exemple), mais si celui-ci ne s’y oppose pas, un choix judicieux permettra de maximiser la portée de vos jours de congés légaux.

En Belgique, les travailleurs salariés occupés à temps plein bénéficient au minimum de 20 jours de congé légaux par an, quelle que soit la convention collective de travail. À ces jours de congé légaux s’ajoutent, en moyenne, 6 jours de congé extra-légaux et 8 jours de récupération du temps de travail, selon Partena.  Le nombre de jours de congé auxquels vous aurez droit dépendra du nombre de jours de travail prestés l’année précédente, et diffère également selon que vous soyez ouvrier ou employé, fonctionnaire…

À lire aussi : Quelle est la destination favorite des touristes belges d’un jour ?

Selon les calculs d’Acerta relayés par Het Nieuwsblad, en 2023, il sera possible, en ciblant bien, de poser "seulement" 29 jours de congé, et de les faire fructifier en…71 jours de repos, à la maison ou même en vacances. Le tout, en profitant des bien aimés "ponts" et autres reports de jours fériés qui tombent le week-end. Voici les options possibles pour 2023.

De l’art de bien " ponter "

  • Le premier jour férié de l’année est le Nouvel An, qui tombe un dimanche en 2023. Si le secteur ou l’entreprise ne l’a pas fixé préalablement, le moment où les employés pourront récupérer ce jour férié est le jour ouvrable suivant, soit le lundi 2 janvier. En utilisant vos 4 premiers jours de congé, vous ne devrez alors pas travailler du samedi 31 décembre 2022 au dimanche 8 janvier 2023.
  • lundi 10 avril (lundi de Pâques). Prendre 4 jours de congé du 11 au 14 avril, vous permettra de prendre des vacances du samedi 08 au lundi 17.
  • Même chose pour les semaines commençant le lundi 1er mai (fête du travail), et le lundi 29 mai (Pentecôte).
  • Pour le jour de l’Armistice (11 novembre), les mêmes règles s’appliquent que pour le Nouvel An, puisque l’Armistice tombe un samedi. Si le lundi 13 novembre est le jour choisi pour récupérer, prendre congé le reste de la semaine vous garantira de nouveau presque dix jours de vacances.
  • Les traditionnels ponts de l’Ascension (jeudi 18 mai), du 21 juillet (fête nationale), du 15 août (Assomption), et de la Toussaint (1er novembre) seront également l’occasion, moyennant toujours l’accord de votre employeur, de rentabiliser votre capital de jours de congé, en vous permettant à chaque fois de rester, quatre, voire cinq jours loin du travail…

Sur le même sujet
Plus d'actualité