Le prix des produits de fête explose: faudra-t-il mélanger son vin à Noël?

Les fêtes approchent. Mais face aux prix démultipliés, difficile de savoir comment les préparer. Certaines astuces existent.

Repas de Noël
©Belgaimage

Le sapin ne trône pas encore au cœur des foyers que les foies gras, huîtres ou buches de Noël garnissent les rayons des supermarchés. Mais cette année, il faudra plus encore regarder  à son portefeuille alors que l’inflation s’est invitée aux fêtes avant l’heure. Et cela risque de faire mal. La grippe aviaire a frappé l’Europe ces derniers mois. La France a par exemple dû abattre 20 millions de volailles. L’offre se voit amputée. Et ce sont les prix qui s’en ressentiront. Pour une tranche de 40 grammes, l’interprofession du foie gras français estime la hausse de son prix de plus de 14 %.

Ce marché risque de se retrouver saturé par la demande. Certains devront alors se tourner vers des produits de substitution. Mais les poissons connaissent eux aussi la flambée des prix. Le saumon frais de Norvège a vu sa cote décoller de 35 % en un an, selon Les Échos. Les crevettes, les coquilles Saint-Jacques et les huîtres connaissent le même sort.

Des légumes et un vin mélangé ?

Mais les supermarchés ont bien compris les difficultés pour les ménages de pouvoir se faire plaisir durant les fêtes. De nombreuses références low cost seront proposées. Mais pour ceux qui souhaitent tout de même se faire plaisir, il faudra innover. Certains chefs conseillent par exemple de ne pas se ruer sur une dinde entière pour son repas de Noël mais de préférer acheter selon ses besoins. Deux belles cuisses pourraient ainsi suffire pour quatre personnes. Et puis pourquoi ne pas faire un repas bien garni en légumes ? Ces derniers restent particulièrement bon marché en comparaison aux autres denrées.

La créativité devra également être de mise si l’on souhaite acheter un bon vin à un prix raisonnable. En France, la sécheresse pousse les prix à la hausse. Interrogé par TF1, Guillaume Jourdan, expert en vins et fondateur de Vitabella Wine, explique : " Certaines années, le volume récolté est très faible. Malheureusement, les prix s’emballent. Le secteur connaît un véritable bouleversement climatique : de la grêle, du gel, des périodes chaudes très intenses, des orages virulents. "

Lira aussi : Mariah Carey n’est officiellement pas  " LA  " reine de Noël : l’État américain la remet à sa place

Alors si vous ne trouvez pas la bonne bouteille au bon prix, le célèbre chef anglais Mickael, a expliqué à nos confrères de Metro UK : " Une astuce vraiment amusante consiste à acheter une bouteille de vin moins chère et à la mélanger pour en rehausser le goût. Cela semble fou mais le fait de mélanger le vin lui permet de respirer, créant ainsi un vent au goût plus doux et plus fruité. "

Et puis l’anticipation reste certainement le réflexe le plus simple à appliquer. Au plus nous allons nous rapprocher des fêtes, au plus les prix vont grimper. Alors acheter aujourd’hui pour décongeler d’ici trois semaines semble être une idée à étudier.

Sur le même sujet
Plus d'actualité