Brussels Airport: Gilkinet annonce un durcissement des normes de bruit

Le ministre Georges Gilkinet a annoncé vouloir un contrôle plus strict de la pollution sonore à Brussels Airport, tout en précisant certains points.

Avion à Brussels Airport
Un avion décollant de l’aéroport de Zaventem, le 9 février 2020 ©BelgaImage

Le ministre de la Mobilité Georges Gilkinet (Ecolo) compte soumettre l’aéroport de Zaventem à des normes de bruit plus strictes afin que les compagnies aériennes modernisent plus rapidement leur flotte. C’est ce qu’écrit le journal De Tijd, mercredi.

Réduire "l’impact sonore"

"Je considère qu’il est absolument nécessaire de revoir le quota maximal de bruit admissible à l’aéroport de Bruxelles-National afin d’inciter les compagnies aériennes à renouveler leur flotte dans les meilleurs délais", peut-on lire dans la lettre de politique générale du ministre de la Mobilité Georges Gilkinet (Ecolo). L’objectif est de réduire "l’impact sonore" du trafic aérien, surtout aux moments les plus sensibles de la journée, c’est-à-dire tôt le matin, la nuit et le soir, mais aussi le week-end et les jours fériés.

À lire: La pollution sonore, ce mal insidieux qui nous ronge

Outre les restrictions d’exploitation prévues, une révision des niveaux de bruit admissibles en fonction de l’heure de la journée et du jour de la semaine permettra d’élaborer un mécanisme de modulation des redevances perçues par le contrôleur aérien Skeyes, ajoute le document. Le cabinet Gilkinet n’a pas donné plus d’explications sur ces nouvelles redevances pour services terminaux. Le nouveau système doit voir le jour début 2023.

Sur le même sujet
Plus d'actualité