L’imam Hassan Iquioussen ne sera pas remis à la France

La chambre des mises en accusation de Mons a confirmé, mardi, la décision de la chambre du conseil refusant de remettre à la France l'imam marocain Hassan Iquioussen, en vertu d'un mandat d'arrêt européen.

L’imam Hassan Iquioussen ne sera pas remis à la France
AFP

L’imam marocain, Hassan Iquioussen a été arrêté le 30 septembre à Jemappes. Il a été placé sous surveillance électronique, à la fin du mois d’octobre.
Fin juillet, le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, avait annoncé l’expulsion de ce prédicateur du Nord, fiché S (pour sûreté de l’État) par les services de renseignement.

L’arrêté lui reproche " un discours prosélyte émaillé de propos incitant à la haine et à la discrimination et porteur d’une vision de l’islam contraire aux valeurs de la République ".

Sur le même sujet
Plus d'actualité