Immobilier papier : être propriétaire dès 100 €, c’est possible

L’immobilier “papier” ou des achats collectifs permettent d’investir sans fonds propres importants. Voici comment.

vue sur Bruxelles où l'immobilier grimpe
© BelgaImage

Investir dans l’immobilier est une opération contraignante, car cela nécessite d’une part une gestion locative et d’entretien, et d’autre part, cela requiert en général 20 % du prix d’achat du bien en fonds propres si vous êtes déjà ­propriétaire par ailleurs, plus les frais de notaire. C’est pourquoi les Sociétés immobilières réglementées (SIR) connaissent en ces temps de crise une recrudescence de leur succès depuis ­quelques mois. Il s’agit de sociétés boursières qui investissent dans des biens physiques. En achetant une part de ces derniers, c’est-à-dire en ­possédant de l’immobilier “papier”, vous bénéficiez d’un revenu locatif et d’une plus-value éventuelle lors de la revente. Évidemment, la société récupère une partie du rendement. La start-up belge Scargo propose une offre inédite sur le marché belge et légèrement différente. Elle propose aux particuliers d’investir via une plateforme en ligne dans des biens à partir de 100 euros en achetant des fractions de maisons et appartements, sous la forme d’un certificat, destinés à la location de vacances AirBNB.

Quelles différences ?

La différence avec une SIR est que cet achat ne passe pas par le marché boursier. “L’idée est de permettre à tout le monde de devenir “propriétaire” afin de pouvoir toucher une partie des loyers tous les mois ainsi qu’une plus-value éventuelle lors de la revente”, explique le CEO François Kiesecoms.

À lire aussi : Immobilier : comment trouver le meilleur crédit hypothécaire

Autre différence avec les SIR: les investisseurs choisissent les logements. Ils peuvent ensuite revendre leurs fractions à tout moment avant la vente du bien prévue dans les 7 à 10 ans. Cette façon de placer son argent est déjà populaire dans d’autres marchés, notamment le marché américain, grâce à des plateformes comme Arrived Homes, l’entreprise immobilière d’un certain Jeff Bezos.

Retrouvez notre dossier de la semaine Immobilier : la fin d’une époque

couvertue Moustique sur l'immobilier

Sur le même sujet
Plus d'actualité