Des bornes éthylotests publiques placées aux quatre coins de la province de Luxembourg

Le Wallon parvient-il à bien juger sa consommation d'alcool ? Après le Brabant, Liège, et Namur, c'est aux citoyens luxembourgeois de s'y essayer.

Bière
©BELGAIMAGE

Après Namur en octobre dernier, où elles ont été utilisées plus de 4.000 fois, les bornes éthylotests en libre-service sont désormais présentes dans les établissements de la province de Luxembourg pendant tout le mois novembre, indique jeudi l’Agence wallonne pour la sécurité routière (AWSR).

Pour sensibiliser les Wallons aux risques de l’alcool au volant, Valérie de Bue, ministre wallonne en charge de la sécurité routière, et l’AWSR installent des bornes éthylotests dans des établissements festifs depuis le mois de juin, dans le cadre d’un projet pilote. Après les provinces de Brabant wallon, Liège et Namur, ces bornes sont disponibles dans six établissements de la province de Luxembourg pendant le mois de novembre: le Forum d’Ortho (La Roche-en-Ardenne), le MandaBar (Marche-en-Famenne), le Point B’Arts (Etalle), le Nul Bar ailleurs (Durbuy), la Vieille Ardenne (Bouillon) et enfin, le complexe Sportif de La Spetz (Arlon).

Des chiffres interpellants 

Pendant tout le mois d’octobre en province de Namur, les bornes ont été utilisées 4.100 fois. Depuis le lancement du projet en juin dernier, on enregistre au total plus de 12.000 utilisations. Parmi les principaux constats qui ressortent de l’usage des bornes installées dans la province de Namur: trois utilisateurs sur cinq (59%) avaient un taux supérieur à la limite légale de 0,5 grammes par litre de sang; un conducteur sur trois n’avait pas correctement évalué son alcoolémie par rapport à la limite légale – et parmi ceux-ci 47% pensaient que leur taux d’alcool était inférieur à leur alcoolémie réelle – et enfin, 78% des utilisateurs positifs se sont adaptés après avoir soufflé en diminuant leur consommation d’alcool et/ou en postposant leur trajet retour, soit davantage que dans les provinces du Brabant wallon (70%) et de Liège (63%), souligne l’AWSR.

Le projet pilote se clôturera début janvier après un dernier test dans la province de Hainaut. Au total, une trentaine de lieux de fête wallons auront accueilli les bornes d’ici la fin de l’année. L’évaluation globale du projet est attendue pour début 2023.

Sur le même sujet
Plus d'actualité