Indexation: vers une nouvelle hausse pour les allocations sociales et les salaires dans la fonction publique

L'indice pivot devrait être dépassé pour le deuxième mois consécutif en novembre, informe le Bureau du Plan. Ce qui devrait avoir des conséquences sur l’indexation des salaires de la fonction publique et des allocations sociales.

Indexation: vers une nouvelle hausse pour les allocations sociales et les salaires dans la fonction publique
@BELGAIMAGE

L’indice-pivot sera à nouveau dépassé dès le mois de novembre, pour le deuxième mois consécutif, selon les prévisions du Bureau du Plan publiées mardi. Il s’attend en outre à un autre franchissement de ce seuil, qui a pour conséquence une indexation des salaires dans la fonction publique et des allocations sociales, en mai 2023.

L’indice-pivot avait été franchi de justesse en octobre et le prochain dépassement devrait avoir déjà lieu en novembre, prédit le Bureau du Plan, qui s’attendait précédemment à ce que cela se produise en décembre.

Chaque fois que l’indice-pivot est dépassé, les allocations sociales sont augmentées de 2% le mois suivant, avant qu’il en soit de même pour les salaires des fonctionnaires un mois plus tard.

Déjà dépassé 5 fois cette année

Cet indicateur aura été dépassé cinq fois cette année au total, après les franchissements de février, avril, juillet et octobre. Il l’avait en outre déjà été en décembre 2021.

En 2023, le Bureau du Plan ne s’attend pour le moment qu’à un seul dépassement, en mai. Jusqu’à présent, l’institution en prévoyait pourtant deux l’année prochaine.

Ce franchissement fréquent de l’indice-pivot s’explique par la montée en flèche de l’inflation, c’est-à-dire le rythme auquel les prix à la consommation augmentent. Il a atteint 12,27% en octobre, du jamais vu depuis juin 1975.

À lire aussi : Le revenu des Belges en cinq chiffres

Le pic de l’inflation derrière nous ?

D’après le Bureau du plan, le pic d’inflation est toutefois maintenant passé. En novembre et décembre, l’inflation devrait rester juste au-dessus de 10%, pour descendre en dessous de 8% à partir du début 2023.

Pour l’ensemble de l’année 2022, l’institution prévoit que l’inflation sera de 9,5%, ce qui reste légèrement supérieur à une prévision antérieure. En 2023, l’inflation serait ramenée à 5,4%, alors qu’il y a un mois, le Bureau du plan tablait encore sur 6,7%. En général, une inflation d’environ 2% est considérée comme normale.

À lire aussi : Le pic de l’inflation sera-t-il bientôt passé ?

Outre son impact sur les salaires dans la fonction publique, l’inflation élevée a également pour conséquence une hausse de ceux du secteur privé via l’indexation. Le phénomène se produit toutefois à un rythme différent dans chaque secteur. Pour certains, cela se produit tous les mois, pour d’autres une fois par an.

Les pécules de vacances, les primes de fin d’année et d’autres primes, ainsi que toute une série de régimes de pension complémentaire augmentent également en fonction de l’inflation.

Sur le même sujet
Plus d'actualité