La Côte belge prise d’assaut avec les congés d’automne allongés

Les touristes étaient nombreux sur la Côte belge du fait de la conjonction des vacances d'automne francophones et de celles de Toussaint flamandes.

Digue à Ostende
Bord de mer à Ostende le 29 octobre 2022 ©BelgaImage

Les congés d’automne (Toussaint), qui s’étendaient pour la première fois sur deux semaines en Belgique francophone, ont attiré davantage de touristes à la Côte, ressort-il dimanche de chiffres de l’office de tourisme de la province de Flandre occidentale, le Westtoer. La semaine de vacances supplémentaire a entraîné une augmentation de 40% du nombre de nuitées. La seconde semaine a également attiré davantage de monde que l’an dernier.

Les hôtels occupés à hauteur de 90%

La saison des vacances a démarré une semaine plus tôt pour le littoral, le 22 octobre, premier jour de congé pour les petits Belges francophones. Dans l’enseignement flamand, les vacances scolaires ont démarré une semaine plus tard. Selon les chiffres du Westtoer, la première semaine de congés des Belges francophones a été synonyme d’escapade à la Côte, qui a enregistré une augmentation de 40% du nombre de nuitées. Le nombre d’excursionnistes a également crû de 5% par rapport aux congés de 2021.

La semaine suivante, où l’ensemble de la Belgique était en vacances, la mer a continué d’attirer les touristes. Par rapport à l’an dernier, le tourisme de séjour a augmenté de 7%. Le nombre d’excursionnistes a explosé de 30% par rapport aux congés d’automne de 2021, encore marqués par les restrictions sanitaires.

À lire: Congés d’automne rallongés : les stages se sont adaptés

Au total, le Westtoer a enregistré 1,2 million de nuitées. Le week-end prolongé du 1er novembre a été populaire, avec une occupation des hôtels de 90%. " La meilleure journée a été le 30 octobre, avec plus de 100.000 touristes d’un jour. Les jours suivants ont également enregistré de bons résultats. Le beau temps et le fait que beaucoup de monde ait fait le pont le lundi 31 octobre expliquent cette augmentation ", commente le Westtoer.

Sur le même sujet
Plus d'actualité