Protestations contre Good Move : Schaerbeek suspend une partie du plan pour " restaurer la sérénité et la sécurité "

Deux policiers et un pompier ont été blessés lors de la manifestation de mardi soir contre le plan de circulation Good Move à Schaerbeek.

Manifestation contre Good Move: deux policiers ont été blessés
Manifestation à Schaerbeek © Belga Image

Plusieurs personnes ont protesté mardi soir pour la deuxième journée consécutive dans la commune bruxelloise de Schaerbeek contre le plan de circulation " Good Move " récemment mis en place dans le quartier de la Place Eugène Verboekhoven. Depuis lundi, c’est le troisième et dernier quartier à être rendu sans voiture, mais des dizaines de résidents mécontents s’y opposent.

Une première action de désobéissance civile a déjà eu lieu lundi soir. Plusieurs dizaines de personnes s’étaient rassemblées pour s’exprimer contre le plan de circulation. Ils l’ont fait savoir en barbouillant de peinture les panneaux de signalisation fixes et en emportant les panneaux de signalisation mobiles et en les jetant ensemble pour former un tas. La manifestation n’a pas été approuvée par la police.

Mardi soir, des résidents et d’autres sympathisants se sont à nouveau rassemblés sur la Place Stephenson. Cette fois, ils ont été autorisés à desserrer les poteaux bloquant la place à cet endroit, avec la permission de la police. Chaque fois qu’un poteau était détaché, il était accueilli par des applaudissements nourris. " Liberté ", ont alors scandé les manifestants.

Le plan de circulation nous a été imposé. Leur façon de faire les choses n’est pas bonne. Nous n’avons pas été entendus, c’est pourquoi nous nous y opposons à 100%" , a expliqué Yassin Marchal, résident local et initiateur du projet.  Après un premier arrêt à la Place Stephenson, les manifestants se sont rendus sur la Place du Pavillon, où les manifestants ont grimpé sur des poteaux pour arracher les panneaux de signalisation. Certains d’entre eux ont posé avec eux fièrement.

Pendant ce temps, les pompiers ont dû intervenir pour éteindre ici et là divers feux. Les pompiers de Bruxelles ont d’ailleurs déclaré mardi soir avoir été visés par des militants. " Un pompier a été touché à l’œil et a été emmené à l’hôpital" , a notamment précisé le porte-parole des pompiers. Après avoir rassemblé tous les panneaux de signalisation et les poteaux, la foule, tout en scandant " Good Move, we don’t want that. " (Good Move, nous ne voulons pas de ça), s’est dirigée vers la commune de Schaerbeek pour les déposer. Une petite délégation y a également été reçue vers 19h45 par le bourgmestre et le Collège des échevins.

Deux policiers et un pompier blessés 

Deux policiers et un pompier ont été blessés lors de la manifestation de mardi soir, a indiqué la zone de police de Bruxelles-Nord. Plusieurs personnes ont également été arrêtées lors d’échauffourées.

La manifestation contre le plan Good Move dans le quartier de la Cage aux Ours a débuté sur la place Stephenson, d’où les riverains mécontents ont alors pris la direction de la place du Pavillon. Là, les pompiers sont intervenus pour un petit incendie et ont été visés par des jets d’œufs. Un pompier a été blessé à l’œil.

La foule s’est ensuite déplacée vers l’hôtel de ville, sur la place Collignon, mais la police a dû intervenir lorsque quelques fauteurs de troubles se sont attardés dans les rues autour de la place du Pavillon. " Le bilan est de deux policiers légèrement blessés et neuf arrestations, dont trois judiciaires et trois administratives" , a expliqué le chef de la police de Bruxelles-Nord, Olivier Slosse.

A lire aussi : Le plan Good Move continue de s’implémenter à Bruxelles : les quartiers d’Ixelles et de Schaerbeek concernés

La dernière phase du plan sera " gelée "

Le plan Good Move dans le quartier Cage aux Ours à Schaerbeek sera temporairement " gelé " jusqu’en mars 2023, a confirmé à Belga le premier échevin Vincent Vanhaleweyn (Ecolo) mardi. Le plan de circulation n’était en vigueur que depuis deux jours.

Mardi soir, une petite délégation de résidents a été reçue par la commune. L’échevin Vanhaleweyn a indiqué que les anciennes règles de circulation seraient rétablies pour " restaurer la sérénité et la sécurité ".

Le collège des bourgmestre et échevins de Schaerbeek va à présent mettre autour de la table des négociations les partisans et les opposants au plan de circulation. " Nous sommes convaincus que chacun souhaite une amélioration de la qualité de vie dans son quartier. Notre volonté est de créer une cohésion sociale par le dialogue et non par la confrontation. Notre volonté n’est pas d’enterrer le projet, mais de réunir les pour et les contre en cinq mois et de trouver une solution pour tout le monde" , a précisé M. Vanhaleweyn.

Après le quartier Azalées et le quartier Royal Sainte-Marie, le quartier Cage aux Ours est le troisième et dernier de Schaerbeek à être rendu sans voiture. Mais ce changement a été annulé après deux jours de protestations des riverains. Bien que, selon le premier échevin, ce ne soit pas un échec. " Si nous parvenons à amener les partisans et les opposants à dialoguer pour trouver une solution commune, ce sera une grande victoire" , assure M. Vanhaleweyn.

Sur le même sujet
Plus d'actualité