Le CEO de bpost fait un pas de côté en attendant les résultats d’une enquête interne

Le Conseil d'Administration de bpost et son CEO, Dirk Tirez, ont décidé d'un commun accord que ce dernier se retire temporairement en attendant les résultats d'un examen de conformité interne, a annoncé bpostgroup dans la nuit de lundi à mardi.

Dirk Tirez, le 5 octobre 2022
Dirk Tirez, le 5 octobre 2022 @BELGAIMAGE

Les pouvoirs de gestion journalière ont été temporairement confiés à Henri de Romree, CEO d’e-Logistics North America. La société a initié un examen de conformité relatif à la concession de la distribution des journaux en Belgique, dans lequel ont été révélés des éléments qui pourraient indiquer des violations des codes de conduites de la société et des lois applicables.

Pour rappel, bpost s’est vu attribuer une concession de l’État pour la distribution de journaux et périodiques le 16 octobre 2015. Le 31 mars 2021, l’État belge a décidé d’organiser un appel d’offres public en vue d’attribuer une nouvelle concession pour la période 2023-2027, pour lequel bpost est candidate à sa propre succession. La procédure est toujours en cours.

"L’examen de conformité relatif aux possibles malversations commises par des personnes travaillant pour la société est pleinement en cours, en investissant toutes ressources possibles", assure bpostgroup.  Selon De Standaard, l’enquête chercherait à déterminer s’il y a eu collusion entre les éditeurs et des employés de bpost pour la détermination de l’offre. Le journal rapporte également que le député Michael Freilich (N-VA) interrogera la ministre des Entreprises publiques, Petra De Sutter (Groen), sur l’audit interne de bpost en commission parlementaire mardi. Ceci afin de savoir si l’éventuelle collusion visait à obtenir du gouvernement une allocation plus élevée que celle strictement nécessaire.

À lire aussi : Nouveauté chez Bpost: plus besoin de vous rendre à la poste pour envoyer vos colis

De Standaard révèle encore que c’est le CEO lui-même qui aurait sonné l’alarme, déclenchant l’audit interne, et qui se mettrait à l’écart afin que la direction opérationnelle ne soit pas mise sous pression pendant l’enquête. Dès que le Conseil d’Administration aura évalué le résultat de l’examen et son impact sur la société, une nouvelle annonce sera faite, conclut bpostgroup.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité