25.000 personnes ont manifesté pour le climat à Bruxelles

La lutte contre les crises énergétique et agricole occupe une place prépondérante dans les revendications.

Des milliers de manifestants pour le climat
La manifestation pour le climat à Bruxelles © Belga Image

Selon la police, 25.000 personnes étaient présentes dans les rues de Bruxelles dimanche après-midi pour la Marche pour le climat. Les organisateurs, la Coalition Climat, relaient quant à eux sur Twitter la participation de 30.000 personnes. Le cortège s’est élancé de la gare du Nord vers 14h00, pour remonter ensuite le boulevard du Jardin Botanique et l’avenue des Arts jusqu’à la rue de la Loi.

Les manifestants, parmi lesquels des représentants de 96 associations citoyennes, réclament des mesures politiques fortes pour lutter contre le réchauffement climatique. La marche s’est déroulée dans le calme. Elle devait aboutir au Parc du Cinquantenaire en milieu d’après-midi (15h30), avec diverses prises de parole, de la musique et des festivités.

Après des mois d’été marqués par les feux de forêt et par les inondations sans précédent au Pakistan, nous n’avons plus le luxe d’attendre. Le dérèglement climatique est partout et tous les jours (…). Et pourtant, nous restons dépendants des énergies fossiles" , s’alarme la Coalition Climat, qui réunit notamment le CNCD-11.11.11, Greenpeace, le WWF, la Mutualité Chrétienne ou encore la FGTB. " Cette dépendance et le contexte international nous le font payer cash avec des factures d’énergie totalement impayables" , ajoute-t-elle.

Menaces sur le système alimentaire mondial

En parallèle à la crise énergétique, la Coalition Climat entend attirer l’attention sur les menaces qui pèsent sur le système alimentaire mondial, en première ligne des épisodes de sécheresse, d’inondation et du déclin de la biodiversité. " Les agricultrices et les agriculteurs sont les autres victimes de la crise" , pointe-t-elle. Plusieurs organisations paysannes prendront la tête du cortège, aux côtés notamment des tracteurs de la FUGEA (la Fédération Unie de Groupements d’Éleveurs et d’Agriculteurs) et du Boerenforum. Ensemble, ils mettront l’accent sur " l’urgence de soutenir la transition agroécologique et solidaire des systèmes alimentaires, que ce soit via les politiques publiques, le soutien financier ou encore la recherche ", indiquent-ils.

A lire aussi : Écologie : pourquoi les journalistes spécialisés sont-ils taxés de militantisme ?

Parmi d’autres revendications, la Coalition Climat demande également aux autorités d’accélérer la vitesse de rénovation des logements, en priorité pour les familles précarisées, de diminuer les émissions de CO2, en particulier celles des voitures avec de meilleurs transports publics, et de taxer les surprofits exceptionnels du secteur énergétique. A deux semaines de la conférence annuelle des Nations unies sur le climat, COP27, qui réunira les dirigeants mondiaux à Charm el-Cheikh, en Egypte, la Coalition Climat estime qu’il " est toujours possible de limiter le réchauffement climatique à +1,5°C (par rapport à l’ère préindustrielle, NDLR). Chaque dixième de degré compte. Cela passe par des actions politiques concrètes, fortes dès maintenant" , affirme-t-elle.

Sur le même sujet
Plus d'actualité