Crise de l’énergie: les gestionnaires de réseau européens confiants pour la Belgique

La Belgique ne doit pas se faire de souci pour la sécurité de son approvisionnement en électricité cet hiver, ressort-il de la nouvelle prévision de ENTSO-E, la fédération des 27 gestionnaires de réseaux de l'Union européenne. Le cabinet de la ministre de l'Energie, Tinne Van der Straeten, ne s'attend pas non plus à des problèmes durant les hivers suivants même s'il tient compte de la situation en France et examine si une enchère spécifique d'une capacité de rechange sera nécessaire.

 

approvisionnement en énergie sous contrôle
© Belga Image

L’ENTSO-E publie deux fois par an son passage en revue de l’approvisionnement dans chacun des Etats membres. La France fait actuellement partie des pays à risque en raison de l’arrêt d’un tiers de son parc de réacteurs nucléaires. En raison de l’interconnexion des réseaux belges et français, le premier vient pour le moment en aide au second. Au cours du premier semestre, la Belgique a exporté six fois plus d’électricité vers la France qu’elle n’en a importé de France.

Si la situation devait perdurer, un problème pourrait se poser en 2024-25. Un " delta " de 500 MW devrait être couvert. Elia (le gestionnaire de transport d’électricité haute tension en Belgique, ndlr.) examine donc l’opportunité d’une nouvelle enchère. Si celle-ci devait avoir lieu, elle viserait une capacité émettant le moins possible d’émission de CO2, avec une attention particulière accordée aux batteries et à la gestion de la demande. Le gestionnaire du réseau de transport devrait faire la clarté sur ce point à la mi-2023 et, le cas échéant, lancer une nouvelle enchère en septembre-octobre.

La semaine prochaine, Elia publiera les résultats d’une nouvelle enchère pour l’hiver 2026-27 dans le cadre du Mécanisme de Rémunération de Capacité (CRM) qui doit compenser la mise à l’arrêt d’une partie du parc nucléaire belge. Une analyse de risque a également commencé pour les hivers à venir à partir de 2025-2026. Les premiers résultats sont attendus à la fin de l’année.

Lire aussi: Prix de l’énergie: La secrétaire d’État Eva De Bleeker pose un ultimatum aux fournisseurs d’énergie

Sur le même sujet
Plus d'actualité