L’industrie belge en chute libre : plus de 9.000 personnes au chômage

La crise économique se fait de plus en plus ressentir. La situation des industries devient préoccupante. Des milliers de Belges se retrouvent au chômage.

Industrie
©Belgaimage

Selon la dernière livraison des chiffres d’Eurostat, la Belgique est le pays européen dont la production industrielle connaît la plus mauvaise évolution, relatent L’Echo et De Tijd jeudi.

Entre août 2021 et août 2022, la production industrielle belge affichait ainsi un recul de 10,3%. En moyenne, dans la zone euro, elle a augmenté de 2,5%, tandis que sur l’ensemble des 27, elle a grimpé de 3,5%. Rien qu’entre juillet et août, la production industrielle belge a plongé de 6,1%. Sur base annuelle, l’Allemagne (+2,4%), la France (+0,8%) et les Pays-Bas (+1,6%), les trois pays de référence pour calculer la compétitivité des entreprises belges, font beaucoup mieux.

Des conséquences désastreuses

Ceci a des conséquences sur l’emploi. Selon les chiffres de l’Onem, en septembre, sur 10.684 personnes inscrites sous le régime du chômage temporaire énergie, plus de 9.100 étaient issues de l’industrie. Les secteurs de la métallurgie (2.852 personnes), du textile (1.674) et du caoutchouc et du plastique (1.188) sont particulièrement touchés. Les bassins industriels sont logiquement les plus touchés, avec en tête la Flandre occidentale (3.001 personnes), suivie du Limbourg (2.526), du Hainaut (1.679) et de Liège (1.169), Anvers semblant jusqu’ici plus épargnée (377).

Sur le même sujet
Plus d'actualité